Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
BARF
Anonymus
Stitched Up Heart
Spirit Adrift
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 115
Critiques en Vrak
Groupe: Overock
Album: Warp It
Résumé en quelques mots: "rock alternatif, de fortes influences goth rock/grunge, difficulté à se démarquer." En mars 2007, le groupe rock alternatif Overock distribue son nouvel album,...
Groupe: Hanker
Album: Snakes and Ladders
Je vous avais parlé, lors de ma précédente critique, de la relève et de la vieille garde sur la scène Metal québécoise, et parmi cette "Vieille garde" on retrouve un groupe nommé Hanker. Avec la...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: InseCt
 Album: Domesticated By (The) Disease (2007)
Note:
8.5/10
Style : Black Metal

Compagnie : Caustic Rythms / Prodisk

Format : CD

Liste des pistes :

01, Oblique
02. The Others
03. Stigma Enigma
04. Specter Of Hatred
05. Lunacy & Spiders
06. Disappearance
07. Fainted Delirium
08. Carousel
09. The Blood Is Mine
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
En octobre 2007, le groupe montréalais InseCt nous offre l'album "Domesticated By (The) Disease" sur Caustic Rythms / Prodisk. Insect fait parti de cette génération de groupes qui ont un mélange de style assez unique. Sur cette sortie, nous avons une réelle mixture génétique de black, death et de core. Une variante du genre qui semble tout aussi populaire au Québec, une belle touche locale encore une fois.


Dès les pièces "The Others", "Stigma Enigma" et "Specter Of Hatred", nous pouvons passer à travers une grande gamme d'émotions, mais tout en gardant la violence au premier plan. C'est une fougueuse attaque d'agressivité, de mélodies diaboliques et de "riffs" accrocheurs, "Specter Of Hatred" nous nourrit beaucoup à ce niveau. Outre la rapidité, Insect accorde de l'importance à l'atmosphère que leur musique peut transmettre. Quelques élans plus poussés, une petite présence de vocal clair sur "Stigma Enigma", sauf que leur sonorité demeure très lourde.


Principalement, le vocal est constitué de cris, "growls" et d'autres effets tout aussi malsains les uns que les autres. "Lunacy & Spiders" combine plusieurs des influences que j'ai cité un peu plus tôt et le rythme change à quelques occasions, dont un moment plus calme et mid-tempo. Prodisk a trouvé une belle surprise musicale d'un autre bon produit québécois. Par contre, il faut aimer les éléments hardcore, puisqu'il s'agit d'un style qui est très présent sur le disque. C'est probablement un aspect qui fait la force de cette sortie, la diversité des influences. Au cours de l'album, il n'est pas facile de pouvoir catégoriser Insect, et si vous en êtes capable totalement, le fait de nommer tous les styles différents qui sont représentés vous donnera beaucoup de travail. "Carousel" débute de manière apocalyptique et pulvérise tout sur son passage. Pour vous mettre en contexte, l'album est recommandé par les amateurs de The Dillinger Escape Plan, Satyricon, Enslaved, Norma Jean et j'ajouterais, de Despised Icon.


En général, Insect nous propose avec "Domesticated By (The) Disease" la raison principale qui explique que le metal extrême au Québec n'est pas en danger avec une bonne qualité et un album qui devrait faire son chemin à l'extérieur du pays.


  Note de MU : 8.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau