Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Domain
Album: Last Days of Utopia
En 2005, le groupe Domain nous offre leur nouvel album, 'Last Days of Utopia'. La formation a été créé en 1985 en Allemagne, ils en sont donc à leur septième opus. Il est à noter qu'ils sont disparus...
Groupe: Anthrax
Album: Worship Music
Comment débuter le tout ? En disant que je manquerai totalement d’objectivité envers le nouvel album de mon groupe fétiche, formation musicale que je vénère depuis que j’ai environ 8 ou 10 ans? Ca...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Helloween
 Album: I Want Out (1989)
Note:
7.7/10
Style : Power Metal

Compagnie : SPV Records

Format : Single

Liste des pistes :

01. A Little Time  
02. Dr. Stein  
03. Future World  
04. Rise and Fall  
05. We Got the Right  
06. I Want Out  
07. How Many Tears  

MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Nexorak
 
Après la sortie des deux albums hits « Keeper of the Seven keys ( Part I et II ) », il était normal de s’attendre à un album live de la part de la formation qui, à ce moment, faisait la première partie des bands métal de plus grandes envergures tels Iron Maiden, etc. Ils ont participé à plusieurs festivals métal de renommé, et Helloween était le groupe de speed métal mélodique par excellence à la fin des années ‘80.


Toutefois, l’écoute de cet album m’a un peu déçu. Ce qui m’a déplu n’est pas la prestation offerte sur ce disque mais plutôt, le petit nombre de chansons que l’on y retrouve. C’est vraiment décevant pour un groupe ayant autant de matériel. Bien sûr, les chansons ne sont pas toutes interprétées avec intégralité, car le groupe se permet quelques ajouts pour animer la foule. Ce que fait Michael Kiske avec sympathie et brio. Helloween est à la hauteur de sa réputation quant à leur idéologie du métal : « S’amuser sur de la bonne musique. » Cependant, comme auditeur, on en veut davantage mais malheureusement on doit rester sur notre faim. L’interprétation de « How many tears » par Michael Kiske est vraiment excellente. Pour ce qui est du reste, c’est potable mais rien pour se tirer dans les murs.


Cet album n’est pas une nécessité dans votre collection musicale, à moins que vous ne soyez un fan invétéré du groupe. D’ailleurs, c’est le seul album où vous pouvez entendre la voix de Michael Kiske avant qu’il ne quitte la formation. De plus, je ne suis pas sûr que vous puissiez retrouver cet album en vente aujourd’hui en Amérique du Nord. Il est fort probable que vous ayez à l’importer du Japon ou d’un autre pays. C’est une pièce de collection pour les amateurs, pas plus.


  Note de MU : 7.7/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau