Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2455
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112
Critiques en Vrak
Groupe: Herege
Album: Bang Your Heads
Herege est un jeune groupe brésilien de heavy métal formé en 2001 dans le but de rendre hommage à des groupes tels Manowar, Judas priest, Iron Maiden et Motorhead. Rapidement par contre, la...
Groupe: Amethys
Album: Asmethee
Puisant ses énergies depuis 1996 sous le nom de Offensive dans un style à la AC/DC, le groupe change complètement d'orientation au début du nouveau millénaire pour devenir Amethys. Cette formation...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Despised Icon
 Album: The Ills Of Modern Man (2007)
Note:
9.0/10
Style : MetalCore

Compagnie : Century Media

Format : CD

Liste des pistes :

01. In The Arms Of Perdition
02. Furtive Monologue
03. Quarantine
04. The Ills Of Modern Man
05. A Fractured Hand
06. Sheltered Reminiscence
07. Nameless
08. Tears Of The Blameless
09. Oval Shaped Incisions
10. Fainted Blue Ornaments
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Marc Desgagné
 
Marc Desgagné
Il semble évident que la formation de metal extrême montréalaise Despised Icon a décidé de combiner tous les éléments vocaux et musicaux lors de la sortie de ce troisième opus, "The Ills Of Modern Man", à l'été 2007. Produit par Yannick St-Amand et mixé par Andy Sneap (Megadeth, Opeth), Despised Icon a frappé en plein visage nos oreilles - belle métaphore - avec un son toujours aussi dévastateur.


En fait, le groupe combine une quantité assez surprenante de vocaux et de style metal, nous sommes loin du metalcore typique. Dès les pièces "In The Arms Of Perdition", "Furtive Monologue" et "Quarantine", nous voyons rapidement que Despised Icon a repoussé les limites de leur son, qui contient plusieurs "blast beats", changements de rythme et une mixture death metal/metalcore plus développé. L'une des forces du disque, en plus des riffs aux guitares, sont les variations des vocaux de Alexandre Erian et de Steve Marois. Les vocaux s'étendent sur les "growls", "screams", hardcore et même quelques passages de grind, mais ces derniers ne sont vraiment pas les plus présents.


Sur cet opus, Despised Icon démontre une fougue renversante et ne se limite pas à la base du style, puisqu'il offre une variété qui devrait intéresser un public très large en raison des ajouts de certains styles. Nous pouvons voir la qualité de la production sur une pièce comme "Sheltered Reminiscence", où la batterie est explosive et les guitares déchaînées. Bref, le disque propose des morceaux qui seront sûrement très appréciés sur scène avec un groupe aussi énergique que Despised Icon. Sur cet album, le groupe attaquera le monde entier avec le soutien de Century Media, un bel accomplissement d'un de nos meilleurs groupes québécois.


Dans l'ensemble, je suis vraiment surpris de cette sortie, il s'agit d'un style dont j'ai beaucoup de difficulté à accrocher, mais les ajouts sur "The Ills Of Modern Man" vont chercher plusieurs de mes goûts, sans pour autant perdre sa touche enragée et violente. Si vous n'avez jamais vraiment porté attention au metal extrême, Despised Icon vous donne la chance de le faire grâce à un excellent album.


  Note de MU : 9/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau