Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113
Critiques en Vrak
Groupe: Thrice
Album: Major/Minor
Thrice, drôle d’analyse en ce moment car le groupe a récemment annoncé qu’il prenait une certaine « pause », question de remettre les pendules à l’heure. Je me souviens d’avoir vu et...
Groupe: Epica
Album: The Divine Conspiracy
La formation de metal symphonique Epica est de retour en 2007 avec son quatrième album, "The Divine Conspiracy". La troupe de la chanteuse Simone Simons allait tenter de proposer encore plus...
# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 Groupe: Symphony X
 Album: Paradise Lost (2007)
Note:
9.5/10
Style : Progressive Metal

Compagnie : SPV

Format : CD

Liste des pistes :

01. Oculus Ex Inferni
02. Set The World on Fire
03. Domination
04. Serpent's Kiss
05. Paradise Lost
06. Eve of Seduction
07. The Walls of Babylon
08. Seven
09. The Sacrifice
10. Revelation (Divus Pennae Ex Tragoedia)
MU Interactif
Critiques des Membres
Plus d'information
Fiche de l'artiste
Toutes les nouvelles
Toutes les critiques
Tous les compte-rendus
 
 Auteur : Daves Couture
 
Daves Couture
Si je vous disais d’entrée de jeu que SYMPHONY X n’avait pas produit de nouvel album depuis déjà cinq ans, vous seriez peut-être aussi surpris que moi de savoir que ‘The Odyssey’ remonte déjà à 2002. Avec un délai aussi long, il est peut-être judicieux de s’attarder un peu plus au nouvel album du groupe qui se nomme ‘Paradise Lost’. À quoi s’attendre du style? Quelle direction musicale emprunte maintenant SYMPHONY X? Découvrons-le!


Tout d’abord, nous allons immédiatement nous attarder à la qualité de production générale de ce nouveau CD. Il n’est nul besoin de mentionner qu’il ne faut surtout pas comparer celle-ci à son prédécesseur (The Odyssey) qui, soi dit en passant, frôle la perfection tant au niveau du son que le juste équilibre entre les différents instruments. Il est cependant possible d’affirmer que ‘Paradise Lost’ a été produit avec soin et que la qualité y est également très bonne. Je dirais même que le son se rapproche plus d’une performance ‘live’ et que les pièces seront peut-être plus semblables lors des spectacles.


SYMPHONY X est selon l’un des groupes qui intègre le mieux la notion ‘Métal’ dans le style qu’est le ‘Métal progressif’. Deux pièces représentent bien cette affirmation selon moi. Vous n’avez qu’à penser à « Set The World on Fire et Domination ». Ces deux morceaux vous jètent littéralement par terre tellement le côté ‘Heavy’ y est dominant et plus qu’excellent. De plus, vous avez toujours le côté technique progressif qui y est intégré de façon intelligente. La pièce « Domination » porte très bien son nom sur l’album, elle est simplement fantastique. Vous avez également le style quelque peu oriental qui alimente cet album (The Walls of Babylon), ce qui est habituel pour SYMPHONY X. On a qu’à se rappeler une pièce telle ‘Pharaoh’ sur l’album ‘Divine Wings of Tragedy’.


D’un autre côté, certaines personnes pourraient sembler surprises de constater que SYMPHONY X intègre à ce nouveau style très ‘Dark’ des pièces à saveur ‘Power Metal’ (Eve of Seduction et Seven). Si l’on se rappelle l’album ‘Twilight in Olympus’ ou une pièce telle ‘The Turning’ sur l’album précédent, c’est un choix qui est justifiée et qui entre bien dans la philosophie du groupe. Des pièces de ce style, oui mais sans la voix caractéristique qui l’accompagne. Cependant, une pièce telle ‘Eve of Seduction’ fait bien pâle figure face aux monstrueuses compositions qui dominent cet album. Cette pièce semble même stérile par rapport au degré d’énergie dégagé par l’ensemble de ‘Paradise Lost’. S’il m’est permis de compléter, la pièce titre de l’album nous réconcilie avec les grands ’Opus’ qui nous approchent des grandes sagas de la série ‘The Accolade’ I et II, ce qui est très flatteur.


Complété par une introduction digne de mention (Oculus Ex Inferni), ‘Paradise Lost’ est une réussite sur toute la ligne. Moins mélodique au niveau vocal que ce que nous étions habitués d’entendre, en plus de l’absence des grandes pièces progressives qui durait plus de vingt minutes, cet album est différent dans son approche mais tout aussi efficace quant à la qualité de ses compositions. On peut affirmer que SYMPHONY X a fait ses devoirs en la matière tandis que sa préparation de longue date (cinq ans) a probablement valu la peine. C’est assurément un retour réussi.


  Note de MU : 9.5/10 Note des Membres : --/10  

Classification des styles ?
Critique de votre album?

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau