Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2455
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

08:04:11 - Neuraxis / Talamyus / Genocid / Mortalys (Trois-Rivières)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 11 avril 2008, au Rock Café Le Stage à Trois-Rivières
Organisateur: Trois-Rivières Métal
Photographe: Mely Pilon
Compte-rendu: Katy Maloney

En ce vendredi 11 avril, je me dirige direction Trois-Rivières, pour la première fois depuis le Trois-Rivières MetalFest l’an dernier. Ce sera mon baptême du Rock Café Le Stage, et qui de mieux pour présider la cérémonie que Neuraxis et Talamyus? Avec eux, le groupe Drummondvillois Mortalys, ainsi que le groupe trifluvien Genocid. Une soirée haute en émotions!

Le jeune groupe Mortalys, pour la première fois à Trois-Rivières, réalise un rêve de jeunesse en partageant la scène avec Neuraxis. Ils débutent leur prestation de manière théâtrale, leur chanteur arborant un costume de faucheuse. Il se présente sur scène, accompagné de deux jolies danseuses (du ventre). Outre ces artifices divertissants, le groupe semble avoir de la difficulté à jouer sur la note. La musique elle même se veut d’un death/folk assez rudimentaire, et quoique la base soit pas mal, le son carrément atroce de la batterie rends l’écoute pénible à la longue. Le groupe sortira sous peu leur premier mini CD, avec l’aide de Sam Landry d’Horfixion et de Trois-Rivières Métal. Best of luck, les compatriotes!

Genocid leur prends le relais, avec un style franchement différent, plus inspiré des Despised Icon et All That Remains. Leurs influences « core », jouxtées à des riffs de guitare accrocheurs et à des mélodies peaufinées, les dotent d’une force d’attaque incomparable. Les breakdowns ne sont pas omniprésents, et tapent fort quand ils surviennent, le groupe lui même donne une prestation énergique et professionnelle, vraiment un groupe à découvrir pour les amateurs du style. Ceux qui aiment moins le style « core » en général y trouveront quand même leur compte en agressivité et en intensité. Moi-même n’étant pas friande de ce genre, je me suis surprise à hocher de la tête presque du début à la fin.

Vient alors le moment pour moi de contempler notre artiste québécois du mois d’avril pour la première fois sur scène. Aussitôt Talamyus entré sur scène, le public se fait attentif. Il leur prend peu de temps pour se laisser apprivoiser du groupe, et les mélodies accrocheuses thrash/viking ont raison de leur reluctance passagère. Je recommence alors à respirer : ouf, notre groupe du mois n’est pas nul à chier sur un stage, génial! Le groupe interprète plusieurs pièces de leur plus récent album, telles que Pride of a Viking, God of War ainsi que la pièce titre de l’album, In These Days of Violence (2007, Prodisk), en plus d’interpréter quelques pièces de leur premier opus, As Long As It Flows... (2006, Great White North). La foule finit par se dégêner complètement, et à la fin de leur set, il devient même trop périlleux pour moi de m’aventurer au devant du stage, m’étant fait propulser de tout mon long sur la scène par la horde de « thrashers » à multiples reprise, sans parler de mes pauvre pieds qui ont mangé la claque! Malgré tout, je me dois de mentionner que la gang de Trois-Rivières, en plus d’être très accueillante, est aussi très polie! Les excuse fusent de partout dès qu’on me frôle, j’en reviens tout simplement pas! Pour en revenir à nos moutons, Talamyus, en plus d’avoir du bon matériel à présenter, donne un bon show, bien dosé et bien énergique. Allez les voir en première partie de Kalmah, ça risque d’être tout un show!

Neuraxis terminent la soirée, toujours aussi intenses. En plus de jouer leurs vieux classiques de Truth Beyond... et leurs plus récents hits de Trilateral Progression, on a droit à plusieurs nouvelles pièces, qui ne feront certes pas l’unanimité. Je suis restée bouche bée devant une pièce mid-tempo, très mélodique, et attention, avec des vocals à la limite du clean.. Même si je reconnaît le son Neuraxis, cela me fait un choc d’entendre une pièce aussi douce et « radio-friendly » de la part des gars qui ont écris Neurasthenic.. Les autres pièces me donnent cependant foi que cette pièce ne représente pas l’intégrale du nouveau son de Neuraxis, mais je remarque une inclinaison vraiment plus forte vers le death mélodique. On retrouve même des influences « core » dans une des pièces! Le groupe demeure toutefois aussi forts sur un stage, et leur prestation est tout sauf molle. À noter que le prochain album du groupe paraîtras au mois de juillet sur Prosthetic Records.

Somme toute, je passe une excellente soirée à Trois-Rivières, dans ce quartier qui pue, dans cette salle grosse comme ma main où l’alcool est pas cher, avec cette gang de malades qu’on nomme trifluviens! Un gros merci à Sam et Godass de Trois-Rivières Métal pour leur acceuil, et pour faire vivre la culture des shows métal en Mauricie! Nous reviendrons!


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 08:04:11 - Neuraxis / Talamyus / Genocid / Mortalys (Trois-Rivières) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau