Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2465
Nouvelles: 27667
Entrevues: 113

06:07:12 - As I Lay Dying / In Flames / Trivium / Gwar / Cannibal Corpse / Terror / Black Dahlia Murder (Mtl)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 12 Juillet 2006 au Metropolis de Montréal
Organisateur: BCI
Photographe: Fred Laroche
Compte-rendu: Fred Laroche

La tournée Sound of the Underground s’arrêtait à Montréal, Mercredi le 12 Juillet 2006, pour présenter un line-up des plus variés, comme se veut la raison d’être même de la tournée. Le spectacle était présenté au Metropolis de Montréal devant une foule d’âge et de styles variés. Quelques personnes étaient venu d’aussi loin que les maritimes pour venir voir le show.

Le groupe Black Dahlia Murder ouvrait la soirée avec leur mélange moderne de death metal mélodique et de metalcore. Bien que le groupe ait donné une solide performance, ils n’ont pu profiter d’une pleine assistance puisqu’ils furent les premiers a jouer d’une soirée commençant relativement tôt.

La suite du spectacle fût assurée par le groupe de hardcore Terror. La musique de Terror est un Hardcore de la vieille école, soit lourd et plutôt lent. Le groupe a livré une performance remplie de pesanteur et d’adrénaline. La foule, de plus en plus grosse, semblait ne pas connaître beaucoup ce groupe.

Ensuite, c’était le tour des vétérans du death metal américain Cannibal Corpse de prendre le Metropolis d’assaut. 5 silouhettes imposantes entrent sur la scène et le premier « punch » de Unleashing the Bloodthirsty se fait entendre. Le groupe offre une prestation sans répits en ayant pris soins de choisir parmi leurs pièces les plus accrocheuses plutôt que leur morceaux plus rapides. Avec seulement 35 minutes pour jouer et le fait de se produire devant une foule aussi variée, on peut croire que s’était une sage décision. George Corpsegrinder n’a pas faillit de dédier la chanson Fucked With A Knife à toutes les femmes présentes…

Le plus long moment d’attente de la soirée fût le changement de scène entre Cannibal Corpse et le prochain groupe à jouer, Gwar. Un décor aussi éxagéré que leur mise en scène prenait lentement forme devant les yeux des fans de Gwar, qui s’étaient précipités en première rangée. Visuellement, Gwar ramasse tous les trophées de la soirée. Les membres nous présentent un spectacle remplit de satyre continuelle mettant en vedette des figurants et eux même. Tantôt, Georges Bush invite les membres de Gwar à le tuer, plus tard, c’est un gros dragon qui vient manger un homme en sous-vêtement de cuir. Un spectacle de Gwar est une comédie burlesque de toutes sortes d’occurrences plus ou moins attrayantes à la bonne morale. Je n’ai jamais accroché sur Gwar en studio mais les voir en spectacle change tout. Il y a tant a voir qu’on oubli vite la musique alors Gwar reste un groupe à voir absolument en spectacle, que l’on aime leur musique ou non. Finalement, ceux qui vont voir Gwar et s’attendent a rentrer chez eux propres… restez donc dans votre salon!

Un autre groupe se fait attendre, une autre série de visage se pointe en première rangée. On attend donc la venue du groupe Trivium, dont la musique pourrait être décrite comme un metal à la vieille recette avec des éléments de Emocore assez flagrants. Le groupe prend la scène avec énergie et jouissent d’un son impécable. Le chanteur semble avoir changé son style de vocal pour une approche un peu moins criarde et plus contrôlée. La musique est bien exécutée et les membres couvrent la scène sur toute son aire en courant, sautant et paradant partout. Comme à l’habitude, Trivium nous ont offert une reprise « old school » vers la fin de leur set. Ils ont joué une version écourtée de Master of Puppets au grand plaisir de la foule qui s’est mise a chanter haut et fort cette hymne à la cocaïne.

L’avant dernier groupe de la soirée fût In Flames. Le groupe suédois nous proposait une sélection de chansons des trois derniers enregistrements. Malheureusement pour les fans de longue date, il n’y eût aucune chanson de Clayman ou avant. Les fans persistaient a crier « Moonshield » mais il n’y avait rien a faire. In Flames ont exécuté une sélection de chansons accrocheuses avec précision et pesanteur. Anders interagissait beaucoup avec la foule en invitant les gens a sauté sur place avec lui. En gros, In flames ont eu une très bonne réaction malgré les mécontents.

La tête d’affiche, As I Lay Dying avait la tâche de clôturer la soirée avec leur mixture de musique hardcore et de métal mélodique. Des jeunes énergiques qui sautent et cours d’abord et d’autre de la scène en jouant de la musique énergique à un volume qui pourrait réveiller les morts, voilà ce qu’est de voir As I Lay Dying en spectacle. Comme la soirée fût longue pout tout le monde, certains ont cru bon de partir pendant leur prestation. Les fans présents ont tout de même beaucoup apprécié la fermeture.

En gros, j’avais des doutes au sujet du line-up de cette tournée mais je me suis vite rendu compte à quel point ce line-up en est un efficace. Tous ont donné une prestation mémorable et tous ont fait leur place. Mes coups de cœur de la soirée sont Gwar et Trivium pour leur énergie et la qualité du divertissement offert.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 06:07:12 - As I Lay Dying / In Flames / Trivium / Gwar / Cannibal Corpse / Terror / Black Dahlia Murder (Mtl) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau