Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2442
Nouvelles: 27667
Entrevues: 107

05:11:20 - Kamelot / DragonForce / Dream Quest / Forgotten Tales / Iced Hunter / Sudden Flames (Qc)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 20 Novembre 2005, festival Quebec's International MetalFest, au Capitole de Québec
Organisateur: XtremeProductions
Photographe: Yves Gagnon
Compte-rendu: Stéphane Genest

Le Dimanche 20 Novembre 2005 est un jour qui sera gravé dans la mémoire de plusieurs, et je suis fier de faire partie de ceux qui ont assisté à la première édition, d'une longue série j'espère, du Quebec's International Metal Fest organisé par Xtreme Productions présenté au Théâtre du Capitole de Québec. Cette première édition, bien qu'elle ne fut malheureusement pas présentée à guichets fermés, fut, selon moi et bien d'autres, une réussite sur toute la ligne. J'ai eu le plaisir (et la chance grâce à un très bon ami, merci Max) d'y assister et je compte bien me présenter aux prochaines éditions sans une seconde d'hésitation, en priant pour qu'il y en ait d'autres bien-sûr. Voici donc, pour ceux qui n'y étaient pas tout autant que ceux qui étaient présents, ma critique personnelle de ce fameux Quebec's International Metal Fest.

Tout d'abord, je dois avouer que la nuit de Samedi à Dimanche aura été longue et difficile, tout autant que l'avant-midi avant le Fest, ayant trop hâte, mais une fois en voiture avec Max et une fois arrivé au Théâtre du Capitole à 2h45, ma joie et ma hâte étaient totalement à leur comble. Sur place je pu faire la rencontre de plusieurs membres du forum MetalUniverse.net tels ceux autour de la région de Québec ou ceux qui venaient du Saguenay en MetalBus MetalUniverse.net avec Marc Desgagné et Andrew Gagné. Après avoir fait plus ample connaissance avec tous, il était enfin temps d'entrer dans le Capitole, entrée qui d'ailleurs, bien que retardée de peu, fut très rapide selon moi, donc excellent travail de la part du personnel.

Une fois à l'intérieur, il y avait foule aux tables de marchandise où je m'arrêtai quelques minutes avec Max pour me procurer un des très beaux t-shirts du Metal Fest ainsi qu'une affiche à faire éventuellement signer par les membres des groupes, mais entre temps, ce que je croyais être une radio qui jouait dans l'anphithéâtre, était en vérité le premier groupe prévu, Sudden Flames, qui commençait sa prestation. Je me dépêchai donc d'aller à mon siège pour y assister, et je fut agréablement surpris de la performance de ce jeune groupe de metal québécois, l'énergie y était et la musique était très bonne, la foule déjà présente embarquait quand même bien dans la vague et Sudden Flames présentèrent les trois pièces disponibles sur leur démo qui se vendait à l'entrée. En tout et partout ce fut une excellente prestation et le son était vraiment d'une qualité remarquable. Bien que ce fut court, la présence sur scène des musiciens et du chanteur était très bonne et j'ai été agréablement entraîné par la pièce éponyme « Sudden Flames » avec laquelle ils terminèrent.

Ensuite vint le temps pour l'autre groupe québécois, Iced Hunter, de présenter son matériel. Bien que l'introduction sonorre de leur prestation semblait promettre, je dois avouer ne pas avoir été aussi emballé par leur musique que Sudden Flames. La musique semblait bonne à première vue, mais la sonorité en « live » ne semble pas avoir rendu justice à leur talent et le vocal du chanteur-bassiste s'est avéré un tantinet trop aigü et faux pour les oreilles à certains moments. Également, l'instrument de la claviériste semblait soit mal branché ou soit beaucoup trop bas pour être entendu. En général, ils ont surment donné leur meilleur, le batteur était un vrai phénomène, mais je serais prêt à parier que leur démo en vente à l'entrée doit sonner beaucoup mieux que ce que nous avons entendu, je serais donc prêt à leur accorder une deuxième chance puisque le groupe semble très jeune, et peut-être faudrait-il que le chanteur-bassiste soit un peu plus énergique et motivé lors de ses interventions sur scène. Néanmoins, pour finir sur une bonne note après avoir présenté leurs trois compositions, Iced Hunter nous ont offert une reprise de la pièce ''Babylon'' de Edguy et ils s'en sont très bien tirés.

Les prochains sur la liste furent le trio remarquable de power punk metal Dream Quest tout droit venus de Winnipeg. Bien qu'à première vue trois musiciens sur scène paraît être peu, laissez moi vous dire que ces trois musiciens-là ont beaucoup d'énergie à revendre sur scène et que leur prestation fut encore meilleure que ce que je m'étais imaginé d'eux, avec les rumeurs que j'avais entendues. Ils nous ont interprété plusieurs chansons de leur album que je ne connaissais vraiment pas et je dois avouer que certains airs m'ont beaucoup accroché et promettent une écoute attentive de cet album pour très bientôt. Ce trio comprenant un guitariste jeune et déchaîné, un chanteur-bassiste barbu et dynamique et ce batteur défoncé m'auront largement convaincu avec leur prestation, surtout quand le barbu décida de descendre sur le parterre, encerclé et acclamé par tous, moment fort de leur prestation.

Il était maintenant temps pour un de mes groupes de power metal québécois préféré d'entrer en scène, c'est-à-dire Forgotten Tales, ou plus précisément Sonia, Martin, Frederick, Patrick que j'avais rencontré au lancement de « All The Sinners », ainsi que Mike, le nouveau batteur du groupe, successeur de Cédric, pour qui c'était la première performance « live ». Comme d'habitude, je n'ai rien à dire de négatif sur leur performance, c'est la troisième fois à vie que je les vois en spectacle et ils sont toujours aussi solides sur les planches. Moi qui m'attendait à un entrée classique avec « The Hideaway » et « Lady Of The Forest », que je voulais absolument parce que je les adore, j'ai été surpris par une introduction totalement différente que je n'avais jamais entendu et qui enchaîna sur la pièce « Deadly Grasp ». Nous avons eu droit à une bonne liste de chansons de leur premier et de leur deuxième album, mais malheureusement, avec une limite de temps aussi courte, plusieurs bonnes pièces ne furent pas jouées, néanmoins je suis 100% satisfait de leur performance et le nouveau batteur, Mike, passe haut la main le test, je lui souhaite de continuer longtemps avec le groupe. Il fut agréable de retrouver les membres du groupe un peu partout après pour jaser, signer des autographes, etc., et la plupart d'entre eux m'ont reconnu (à cause de l'entrevue du 4 Septembre 2004), ce qui fut quand même très plaisant.

La moitié du Fest étant déjà pratiquement passée, le très attendu prochain groupe sur la liste, Dragonforce, entrait maintenant sur la scène au grand plaisir fou de tous. Le parterre, où j'étais, était maintenant rempli et quand le rideau s'ouvrit sur l'affiche de Dragonforce et les instruments prêts à être utilisés, la foule ne put s'empêcher de crier « Dragonforce! Dragonforce! » jusqu'à ce que la très joyeuse troupe débarque en nous éclaboussant directement en plein figure la sublime « Black Fire » que tout le monde chantait haut et fort avec le groupe, sautant et « trashant » les bras dans les airs comme des fous. Dragonforce remarquèrent très rapidement quel genre de foule nous étions, plus particulièrement le chanteur ZP Theart qui ne pouvait rester muet devant un tel public en furie, il faisait ce qu'il voulait de nous, comme se déboucher une bouteille d'eau, boire deux ou trois gorgées et lancer le reste sur nous, ce qui je dois dire faisait du bien puisqu'il faisait chaud ou encore nous diviser en section gauche, droite et balcon pour nous faire crier « HEY HEY » jusqu'à ce qu'il soit satisfait de la force de nos cris. Tout les musiciens se donnaient littéralement comme des brutes sur la scène et je n'aurais jamais cru qu'il pourraient jouer aussi vite que sur les albums tout en restant aussi précis, en particulier Herman Li et Sam, même le vocal de Theart semblait tenir le coup, et ce en sautant, tournant et courant partout, tellement que ZP Theart se retrouva vite torse nu puisqu'il devait avoir très chaud. Nous avons eu droit à plusieurs excellentes pièces comme « Black Fire », l'unique « Fury Of The Storm », « Fields Of Despair », « Soldiers Of The Wasteland », la seule ballade jouée « Dawn Over A New World » et, en rappel, celle que ZP s'est amusé à nous demander, « Valley Of The Damned ». En vérité je vous le dis, je n'ai jamais vu un groupe aussi énergique sur scène de toute ma vie, ils ne faisaient qu'un avec le public et j'espère fortement qu'on leur a fait assez d'effet pour un éventuel retour à Québec, ce qui semble très probablement selon les membres que j'ai pu rencontrer après leur spectacle. À la fin, je dois avouer que j'étais totalement vidé à force de sauter et bouger au rythme de leur musique très rapide, et, chanceux que je suis, j'ai pu attraper la belle serviette toute pleine de sueur de ZP Theart avant qu'ils quittent la scène, que je chérie et carresse maintenant tout les jours (je rigole bien-sûr), mais la première fois que j'attrape quelque chose alors cela va me faire un très beau souvenir, quelque part dans une boîte. Je classe la performance de Dragonforce une coche un peu plus haut que celle de Sonata Arctica dans mon palmarès personnel, ce qui en fait donc mon meilleur concert à vie jusqu'ici! Il fut même possible, pendant l'entracte avant Kamelot, de les retrouver un peu partout à signer des autographes et à jaser avec les fans.

Bien que le Fest tirait à sa fin, il nous restait le dessert à savourer, et j'ai nommé Kamelot, qui, malgré le fait que c'était la tête d'affiche, n'eut pas droit à un aussi grand public que Dragonforce, ce que je trouve franchement dommage puisque même moi qui connaissait beaucoup moins Kamelot que Dragonforce, je suis resté jusqu'à la fin et je dois avouer avoir adoré la prestation très solide du groupe. Bien que je ne pourrais pas vous nommer la liste des pièces jouées, j'ai néanmoins reconnu « Nights Of Arabia » à un moment donné et « March Of Mephisto » dans le rappel, mais cela ne m'a vraiment pas empêcher de sauter et danser au son des autres pièces interprétées, qu'elles soient rapides ou lentes. Le son a vraiment été un point fort de leur partie puisque même en étant sur le parterre, on pouvait parfaitement distinguer chaque instrument parce qu'ils semblaient, à la base, jouer moins fort que Dragonforce tout juste avant, c'est soit cela ou soit mes oreilles qui étaient vraiment bouchées, cependant certainssont en accord avec moi donc je ne suis peut-être pas si fou. Nous avons même eu droit pendant certaines pièces à l'intervention d'une chanteuse (dont l'identité n'a pas encore vraiment été confirmée) qui accompagnait merveilleusement bien Roy Khan. Malgré le fait que la foule était beaucoup moins grande que pour Dragonforce, Kamelot semblent quand même avoir aimé notre acceuil malgré le fait que nous tentions de crier de notre mieux avec la fatigue qui se faisait sentir un peu, Khan nous a même fait un tout petit discours sur le Capitole de Québec, ce qui est quand même une délicate attention de sa part puisqu'il s'est renseigné un peu sur celui-ci et sur la ville qu'il semble aussi avoir adorée. Pour terminer le tout, nous avons eu droit à un rappel de plusieurs chansons, dont une interpretation très rare de la pièce « Ne Pleure Pas », chantée en français par Khan, alors qu'il est allé se perché sur un des petits balcons en fer forgé sur les côtés du parterre, l'effet fut prodigieux et c'est dans cette pièce qu'on voit, bien qu'on l'a vu pendant tout le spectacle, que Roy Khan est un chanteur hors pair, probablement un des meilleurs en « live » selon moi. Il est dommage que plusieurs aient quitté, mais de mon côté je suis très heureux d'avoir vu Kamelot en spectacle et cela ne fait que m'encourager à voir leur matériel d'encore plus près.

Malheureusement, comme toute bonne chose a une fin, Kamelot était le dernier groupe de cette édition du Quebec's International Metal Fest, il était donc temps de quitter tranquillement le Capitole, tout plein de souvenirs frais en mémoire que je n'oublierai pas de sitôt. Le temps de faire quelques salutations à la gang MetalUniverse.net présente et nous étions déjà sur le chemin du retour. En résumé, cette tout première édition du Metal Fest est une grande réussite selon moi, et ce, même si ce n'était pas présenté à guichets fermés, car plusieurs grands festivals ont commencé de cette manière, il faut juste se donner un peu de temps et compter sur la participation des fans de metal du Québec! Je me sens très choyé d'avoir pu assister à ce spectacle (merci encore Max), car un jour, s'il devient très populaire, je pourrai regarder en arrière et dire que j'étais présent à la toute première édition. Toutes mes félicitations encore une fois à Xtreme Productions et Jason Mackenzie pour nous avoir présenté un tel spectacle, très bien organisé, et aussi de nous avoir amené Dragonforce ici, avec mon t-shirt du Quebec's International Metal Fest et mon affiche autographiée, je vais pouvoir garder et chérir longtemps les souvenirs de ce Dimanche 20 Novembre 2005. Bravo!


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 05:11:20 - Kamelot / DragonForce / Dream Quest / Forgotten Tales / Iced Hunter / Sudden Flames (Qc) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau