Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

06:02:11 - Morningless / Khaos Azylum / Synagogue Des Maleficiers / Dark Hymn / Blackwind / Fragments of Sentience / Dissidence / Paroxysm (Jonquière)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 11 Février 2006 : Extreme Insanity Metal Fest au Côté-Cour à Jonquière
Organisateur: Black Dominion
Photographe: Marc Desgagné / Andrew Gagné
Compte-rendu: Emmanuel Bergeron

C’est dix groupes avec plus de dix heures de Metal que nous offre le Extreme Insanity Metal Fest. Malheureusement Utlagr et Mythgard ne pouvaient être de la partie. Cependant la journée risque d’être bien remplie avec les huit autres groupes dans un côté-cour rempli par une centaine de personnes.

Le spectacle débute avec un retard d’une heure avec le groupe de Dolbeau, Morningless, qui donne dans le Death Mélodique. Le groupe commence avec la pièce titre de leur démo Assymetrical fate et la réaction du public est plutôt bonne étant donné le rôle de "opener" du groupe. La voix du chanteur, Alexandre Doucet, ne semble pas être à son meilleur. La performance se déroule plutôt bien et le groupe joue même un petit cover de Judas Priest. Un problème technique vient malheureusement troubler la fin de leur spectacle. Jean-Philippe Bouchard fend la peau de son "bass drum" ce qui entraîne un arrêt d’une vingtaine de minutes pour en trouver une nouvelle. Le groupe termine ensuite sa performance malgré l’incident.


Setlist Morningless:
Assymetrical fate
Out of the shadows
Shades of cruelty
Braking the law (Judas Priest)
Window
Inertia

Deuxième groupe de la journée à prendre place, Khaos Azylum, un groupe de St-Félicien. Le groupe fait dans le Black Metal et c’est déjà la sixième fois que je les vois en spectacle. Le groupe semble toujours à la recherche de son propre genre et cette fois-ci arrive avec un nouveau "look". Ils jouent leur nouveau démo en entier intitulé, At the Gates of Khaos Azylum, qui fut lancé la veille à Dolbeau. Le public semble adorer la performance du groupe et embarque à fond dans leur performance. Je ne suis pas un amateur de leur style mais j’ai tout de même apprécié leur performance.

Setlist Khaos Azylum:
Enthroned in the lair of the death
Cruelty of the night
The chronicles of evil
Once upon melancholy
A prophecy of chaos
La funèbre époppée du prophète dégénéré
Under a dying sun

C’est maintenant au tour du groupe, Synagogue des Maléficiers, une formation originaire du Saguenay anciennement connue sous le nom de Vénéfice. Le groupe est constitué de trois membres de Divinity et d’un chanteur qui n’était pas présent. J’ai été agréablement surpris de pouvoir réentendre des pièces de Vénéfice en spectacle. La performance est très énergique et le public en redemande. Un petit fait cocasse est survenue lorsque Hadezum a accroché sa guitare avec le micro et que celui si est resté pris avec le manche. Le groupe termine avec une pièce non terminé et un peu improvisé intitulé "Chaos Infernal". Synagogue des Maléficiers est un de mes coups de cœur de la journée.

Setlist Synogogue des Maléficiers:
Enfers
Septentrion
Impur
Anathème
Imprecation
Chaos Infernal

Dark Hymn, originaire de Baie-Comeau, est le quatrième groupe de la journée à prendre place et ils viennent nous offrir un Death Mélodique très accrocheur. Leurs compositions sonnent très bien et la foule en thrash un bon coup. C’est la première fois que je vois se groupe en show et je dois dire qu’ils m’ont surpris. Ils finissent leur set avec un cover de Death "Lack Of Comprehension" au grand plaisir des amateurs dans la salle.

Setlist Dark Hymn:
Unbearable Demencia
Escape From Dead End Street
Reborn By Hate
Crual Night Of The Walking Dead
When Corpses Rises
With Venom In Veins Lack Of Comprehension (Death)

Blackwind, de Québec, est le groupe suivant et viennent jouer leur Black Metal. Le groupe semble laisser le public froid et moi aussi du même coup. Je ne suis pas tellement amateur de Black mais leur performance reste quand même intéressante et bien exécutée. Au niveau du son, certains instruments semblaient se perdre derrière le son de la basse mais j’ai vu pire. Le public semble plus apprécier le groupe vers la fin et redemande même un rappel.

Setlist Blackind:
Insulte à la Périnité
From Depth of Insanity
From Birth to chaos
The Curse of nYark
The Strayings of Inexistance
Indiférence & Détachement
Truth, Lies & Madness
Ravage by Reality
Si J'avance...

Au tour d’un autre groupe de Québec de prendre la scène d’assaut, Fragments of Sentience. Avec un Black Metal hors du commun, le groupe vient promouvoir leur MCD intitulé "Hiatus". C’est la troisième fois que j’ai la chance de les voir en spectacle et je dois dire qu’ils dégagent une très bonne énergie à chaque fois. Nephaste, le batteur du groupe, en est à sa deuxième prestation avec celle de Blackwind et il vient livrer la marchandise avec succès. Le public embarque du début à la fin et niveau vocal, Rémi est en pleine forme. Un groupe à surveiller!

Setlist Fragments of Sentience Jonquière:
Cloaque
∑ (√infamie) = 7 000 000 000 / 0
L'apologie de votre servitude
Décrystallisation psychique
Ces échos...
Hiatus Néfaste

Avant dernier groupe de cette longue journée, Dissidence, un groupe de Death Metal Mélodique originaire de Baie St Paul. Le style du groupe est spécial et original avec de nombreuses influences jazz. Un des rares groupe de Death Metal à avoir des textes complètement en français. La réponse du public est excellente et on croirait même que le groupe a amené son propre fan club. Dissidence effectue des pièces de leurs deux premiers albums ainsi que plusieurs nouvelles qui se retrouveront sur leur prochain album.

Setlist Dissidence:
Adieu
L'Apprenti-Sage
Sombre Crépuscule
Prières Meurtrières
Fatum
Positive Energy
Procession Virale
Conspiration
L'Exutoire
Société Perdue

Pour terminer la soirée, le groupe Paroxysm monte sur les planches devant un public beaucoup moins nombreux. Ils font dans le Death Metal agressif et les quelques amateurs restants en apprécient chaque minute. Le groupe a une excellente présence sur scène et le son est parfait. Le public est fatigué mais en prend plein la gueule avec Paroxysm et comme la si bien dit le chanteur, Sébastien Tremblay "Il y a juste les vrais qui sont resté jusqu’à la fin". Le groupe fait un deuxième spectacle en autant de soir et il est en feu. Le groupe joue même une nouvelle pièce qui se retrouvera sur le prochain album qui devrait être enregistré au courant de l’année

Setlist Paroxysm Jonquière:
Regime of Holy Terror
Addiction to Illusion
Paroxysmic Rage
Humanimality
Shamehead
The Meaning of Rotting
The Black Essence
Profound Emotional Paroxysm
Scars of the Art
Mummified Principles

En conclusion, un autre festival réussi au Saguenay malgré que quelques spectateurs de plus n’aurait pas été de refus. Un gros merci à Black Dominion de nous avoir organisé ce Metal Fest de qualité. Au plaisir d'avoir beaucoup de spectacle comme celui ci au Saguenay en 2006.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 06:02:11 - Morningless / Khaos Azylum / Synagogue Des Maleficiers / Dark Hymn / Blackwind / Fragments of Sentience / Dissidence / Paroxysm (Jonquière) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau