Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2458
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

06:06:11 - Ministry / The Revolting Cocks / Pitbull Daycare (Qc)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 11 juin 2006 au Capitole de Québec
Organisateur: GEG
Photographe: Fred Laroche
Compte-rendu: Guillaume Cyr

Dimanche le 11 juin 2006 a eu lieu le spectacle des pionniers du metal industriel Ministry au Capitole de Québec. C'est une date importante pour MetalUniverse puisque c’est la première fois que nous couvrons un événement pour le groupe de spectacle Gillet. En arrivant sur les lieux, on pouvait remarquer une grande différence avec les shows de power metal: il y a une file, personne ne pousse pour entrer plus vite et très peu de personnes se positionne sur le parterre par après. C’était merveilleux! Ministry est un groupe qui marche depuis le début des années 80 et leurs fans ont une moyenne d’âge beaucoup plus élevée d’ailleurs. Au début, on pensait que ce serait un échec, il y avait très peu de monde. Toutefois durant la prestation du premier groupe les gens ont commencé à arriver et on s’est ramassés avec une bonne foule.

Le premier groupe à prendre place sur scène a été Pitbull Daycare. Je ne m’attendais pas à grand chose, mais je me suis surpris à de nombreuses reprises à taper du pied. Le guitariste et surtout le batteur ont été très efficace. De la même façon qu’ils peuvent l’être dans l’album Issues de Korn. Le chanteur par contre n’impressionne pas. Ce n’est ni du growl, ni du chant, c’est carrément du gueulage. Comme dernière pièce, ils ont joué Ace of Spades de Motörhead. J’ai rarement entendu un cover aussi massacré. Tellement massacré que j’ai dû demander au photographe si c’était bien ce que j’entendais. Toutefois, dans l’ensemble, leur prestation fut appréciée comme la prestation de Sanctity fut appréciée de la foule au show de Dragonforce.

Ensuite est arrivé le groupe The Revolting Cocks qui est à la base un “side project” de Al Jourgensen, “frontman” de Ministry. Mon dieu, j’ai tellement eu peur. La première pièce qu’ils ont joué a été du rap-metal. Très perturbant. Je pensais qu’il allait arriver la même chose que lors du spectacle de Protest the Hero en première partie de Dragonforce, que la foule allait leur tirer des objets. Toutefois, au fur et à mesure que les pièces s’enchaînaient, j’aurais été de mauvaise foi d’arriver à une autre conclusion : plus que seulement loin d’être mauvais, c’était véritablement bon. La particularité de Revolting Cocks c’est qu’ils ont 3 chanteurs, dont un qui réussissait très bien à faire embarquer la foule. Le fait qu’il parlait en français a sûrement aidé. Avec 8 personnes qui bougent beaucoup sur scène, j’avais vraiment l’impression que c’était le party sur la scène. C’était très enjoué et ils dégageaient beaucoup d’énergie. Spécialement vers la fin quand ils ont invité les femmes de l’assistance à venir danser sur la scène pour la pièce. Voulez vous coucher avec moi. On a même eu droit à une mascotte en forme de pénis qui allait danser avec elles. Très bizarre comme groupe, mais très bon.

Par après, le monde s’est entassé sur le parterre en attente de Ministry. J’ai été très déçu. Je croyais assister à un spectacle dans lequel je pourrais taper du pied et me brasser la tête en masse. C’était plutôt un groupe porteur de stéréotypes envers le metal: vous voulez de l’agressivité, on va vous en donner. De plus, le son était incroyablement trop fort. Même après plus de 20 shows, mes oreilles n’étaient pas préparées à ce sévice. Elles cillaient encore après deux jours. La foule, par contre, a grandement apprécié leur performance. Les fans ont embarqué dès les premières pièces et ils en ont mis plein la vue à Ministry comme seul le public de Québec sait le faire. J’ai bien aimé l’écran géant qu’ils ont mis en arrière-plan. Elle mettait en image les paroles des pièces. Des paroles dans lesquelles ils dénoncent vivement et avec fureur l’Amérique de George W. Bush. L’agressivité de la musique est à coup sûr reliée à la hargne de leurs paroles.

Bien que Ministry n’a pas réussi à me convaincre, c’était une soirée agréable et ça a permis de découvrir un style de metal qui n’est pas beaucoup discuté sur MetalUniverse. De plus, on peut, souligner à quel point la scène metal à Québec est grande et diversifiée. Alors qu’un millier de personnes ont assisté au show de Gamma Ray, un autre millier de personnes, en très grande partie différentes des premières, ont assisté à celui de Ministry.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 06:06:11 - Ministry / The Revolting Cocks / Pitbull Daycare (Qc) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau