Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2476
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117

19:11:05 - A Day To Remember / I Prevail / Beartooth / Can't Swim (Laval)


Informations
Spectacle: Le 5 Novembre 2019 la Place Bell de Laval
Organisateurs: Heavy Montral, Greenland Productions, evenko, Extensive Enterprise, Live Nation Concerts
Compte-rendu: Marc-Andr Provost

Très grosse soirée à Montréal ce soir alors qu'un match entre les Canadiens et les Bruins a lieu, ainsi qu'un spectacle de Alestorm et un autre de Rings Of Saturn. De mon côté, je me dirige vers la Place Bell de Laval pour assister à la tournée Degenerates de A Day To Remember. Chaque fois que A Day To Remember passe par Montréal, nous pouvons nous attendre à un spectacle haut en couleur. Pour ma part, je n'ai jamais été déçu lors de leur concert, car le groupe présente toujours un produit rempli d'énergie et de bonne humeur. Cette fois, une assez grosse distribution parcours le globe avec le groupe de la Floride. Avec I Prevail et Beartooth, cette soirée s'annonce haute en couleur et en décibel.

J'arrive juste à temps pour le début de la prestation du groupe I Prevail. Le spectacle ayant commencé assez tôt, j'ai malheureusement manqué le set de Beartooth. Par contre, la jeune formation du Michigan est bien sûr très attendue en ce mardi froid glacial. Ces dernières années, le groupe a su se bâtir une solide réputation. Dès les premières notes, tous leurs partisans s'époumonent avec la phrase "Get On Your Knees and Bow Down", à la plus grande satisfaction du groupe. Les jeux lumineux dans le décor amplifient leur performance et leur prestation est très bien accueillie du public. Je ne connais pas beaucoup les chansons du groupe, ayant seulement leur spectacle au Heavy MTL de 2018 comme expérience, et je dois avouer que le groupe donne tout un spectacle. Lorsque le chanteur Eric Vanlerberghe demande à la foule de créer un Circle Pit, ça n'en prend pas plus pour que le parterre de la Place Bell explose. À voir la réaction du public lorsque la formation annonce la dernière chanson "Come And Get It", il ne m'en prend pas plus pour comprendre que c'était un titre très attendu. L'exécution du fameux mur de la mort ne fait que me confirmer que Montréal adore I Prevail! Solide performance qui se termine sur Africa de Toto.

Après quelques chansons populaires, que plusieurs chanteront en coeur durant l'entracte, voici : A Day To Remember. Débordant d'énergie comme à leur habitude, le groupe envahit les planches de la Place Bell avec "The Downfall Of Us All" et le public est tout simplement en délire. Sur une scène me rappelant étrangement un set-up que les Beatles utiliseraient, les 5 musiciens sont en très grande forme. Dès le début de "All I Want", tout le monde chante ensemble ce succès de l'album "What Separates Me From You". Le chanteur Jeremy McKinnon est tout simplement fantastique et sa voix est tout pratiquement parfaite. Lors de "Mr Highway's Thinking About The End", on retrouve ensuite le coté scénique que nous sommes habitués de voir lors d'un concert de ADTR. Des jets de fumée et un éclairage sombre avec des jeux de lumières hallucinants s'emparent maintenant de notre visuel. Croyez-moi, il n'y a pas beaucoup de spectateurs assis. Je ne crois pas avoir à vous résumer ce qui s’est passé sur le plancher de la Place Bell lorsque Jeremy a lancé le fameux "Surroundings" !.

Le groupe enchaîne ensuite avec "Paranoia". Ce morceau plus rapide a su créer le plus gros "Circle Pit" de la soirée. Pour "Better Off This Way", le chanteur demande à la foule de tenter une manœuvre assez difficile. Crée une planche de surf humaine avec un spectateur couché et un debout sur lui. Plusieurs tenteront en vain, alors que d'autres se tourneront pour un "body surfing" plus classique. Juste avant d'interpréter une reprise de la chanson "My Own Worst Enemy" du groupe Lit, le chanteur prend quelques secondes pour remercier les agents de sécurité et l'excellent travail qu'ils font pour s'assurer que personne ne tombe en arrivant près de la scène.

L'un des moments forts de la soirée est lorsqu'ils ont joué "Right Back At It Again", de l'album "Common Courtesy". Ils continueront ensuite le spectacle avec "Rescue Me", un titre que le groupe partage avec le DJ Marshmello. Il s'agit d'une pièce plus douce avec des passages électroniques. C'est sur cette air que les fameux ballons de plage, souvent présents dans les shows de ADTR, font leur apparition. Ensuite, sur "Have Faith In Me", Jeremy demande aux gars de monter leur petite amie sur leurs épaules. Le spectacle continue ensuite alors que le groupe nous présente ce soir une nouvelle chanson, "Degenerates", qui sera sur le prochain album qui s'intitulera "You're Welcome". Une princesse utilisera un bazooka pour propulser des chandails dans la foule alors que des flammes sortiront de la scène. Assez original! Pendant "Sometimes You're the Hammer, Sometimes You're the Nail", Jeremy ira chanter la fin du morceau dans la foule. J'étais vraiment content d'entendre ce soir la chanson "End Of Me", qui est l'une de mes préférées de la formation. Cette balade était bien sur le calme avant la tempête alors que ADTR termine la première partie du spectacle avec "2nd Sucks" et "I'm Made of Wax, Larry, What Are You Made Of?".

Après nous avoir fait patienter, alors que nous chantions tous en coeur le fameux "Olé Olé Olé", le groupe revient pour terminer cette merveilleuse soirée avec "If It Means a Lot to You", "All Signs Point to Lauderdale" et "The Plot to Bomb the Panhandle" et nous avons droits à ce que tout ce qui rend justice à une belle soirée en compagnie de ADTR. Bref, nous avons eu les papiers toilettes et confettis voleront dans les airs parmi des explosions de bandelettes de soie concluant un spectacle totalement réussi.

Encore une fois, une autre soirée présentée par Evenko à la magnifique Place Bell, qui se termine en beauté. Les groupes que j'ai eu l'honneur de voir ce soir ont présenté du matériel de qualité ainsi qu'un visuel parfaitement en harmonie avec la musique qu'ils nous offrent. Je n'ai jamais été déçu lors d'un spectacle de ADTR et j'espère jamais ne l'être.


P.S - Un petit shoot out à mon frère, le lutteur Freddy Crow, qui s’est fait déplacer un doigt dans le pit grâce à un coup de pied et la replacer lui-même avant d'aller voir les infirmiers sur place.





Setlist de Beartooth :
The Lines
Hated
Aggressive
You Never Know
Bad Listener
Disease
In Between

Setlist de I Prevail :
Bow Down
Gasoline
Rise Above It
Scars
Paranoid
Hurricane
Breaking Down
Deadweight
Come and Get It

Setlist de A Day To Remember :
The Downfall of Us All
All I Want
Mr. Highway's Thinking About the End
Paranoia
Sticks & Bricks
Better Off This Way
My Own Worst Enemy
Right Back at It Again
Rescue Me
Have Faith in Me
Degenerates
Bullfight
Sometimes You're the Hammer, Sometimes You're the Nail
End of Me
2nd Sucks
I'm Made of Wax, Larry, What Are You Made Of?
Encore:
If It Means a Lot to You
All Signs Point to Lauderdale
The Plot to Bomb the Panhandle


Rsultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 19:11:05 - A Day To Remember / I Prevail / Beartooth / Can't Swim (Laval) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avance
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrs
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oubli
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialit | FAQ MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits rservs.
>>> Si vous tes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicit : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagn - Programmation : Andrew Gagn - Samuel Falardeau