Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

19:03:03 - Kings Destroy / Forming The Void / Tunguska Mammoth (Mtl)


Informations
Spectacle: Le 3 Mars 2019 au Turbo Has de Montral
Organisateur: Extensive Enterprise
Compte-rendu: Pascal Hains

Dimanche 3 mars 2019 s'arrêtait à Montréal la tournée de quelques dates de Forming The Void et Kings Destroy. Merci à Extensive Entreprise qui s'organise pour nous amener des groupes souvent en pleine émergence (nous avons qu'à penser aux multiples récentes venues de Pallbearer ou à la première de Spirit Adrift à Montréal... Et pleins d'autres!). Bref, le tout se déroulait au Turbo Haüs, sympathique bar plutôt underground sur St-Denis. Soulignons d'emblée que notre présence était motivé par Forming The Void (en provenance de la Louisiane) qui a sorti récemment son 3e album studio, Rift. Forming The Void s'inscrit dans la nouvelle vague doom metal américain. Notons que Rift s'est mérité tout un accueil dans le milieu, plusieurs sites spécialisés dans le doom n'ont pas hésité à encenser cet album. Et à juste titre, c'est tout un album (comme l'était son prédécesseur, Relic).

À 20h05, Tunguska Mammoth, groupe local, embarque sur scène. C'est à eux que revient la tâche de mettre un peu de chaleur dans cette petite salle. En fait, de la chaleur, car nous sommes vraiment peu nombreux... Tout au plus 25 à 30 personnes. Et c'est extrêmement malheureux considérant la qualité de la musique que nous offre Forming The Void de même que Kings Destroy qui ont tout de même plusieurs albums à leur actif. Somme toute, Tunguska Mammoth s'installe pour un bon 30 minutes lors desquels il nous délivre un heavy rock bien senti et lourd à la voix bien grasse. C'est très bien exécuté, sans prétention, et les gars font un effort soutenu pour rendre ce moment agréable aux personnes présentes et c'est bien réussi, les gens sont attentifs et semblent bien apprécier la prestation. D'ailleurs, les titres sont facilement accrocheurs et leur musique s'assimile rapidement. Donc, rien à redire, c'est très bien.

Place maintenant à Forming the Void. Il est 21h00. Nous sommes toujours une trentaine de personnes. Ils nous offriront également une prestation d'une trentaine de minutes composée de 5 titres. Ils débutent avec la pièce d'ouverture de Relic, After Earth. Le son est vraiment très bon, c'est lourd à souhait, comme sur album. On note également un gros reverb dans la voix mais ça le fait vraiment! On a donc une ambiance très stoner/doom avec une voix disons englobante. Le jeu de batterie est exécuté avec une grande précision et certaines passages ne sont pas évidents du tout musicalement. Ils demandent une extrême justesse dans les temps ce que Forming The Void exécute sans aucun problème avec une aisance désarmante. Soulignons au passage qu'ils nous ont offert entre autres l'excellente Bialozar, également sur Relic et le groovy On We Sail sur Rift. Franchement, une très bonne prestation musicale sur tous les points. L'avenir s'annonce très intéressant pour Forming The Void.

Lorsque Forming The Void quitte la scène pour faire place à Kings Destroy la salle se vide littérallement. C'est désastreux! Nous sommes plus qu'une quinzaine de personnes. C'est sans surprise que les gens étaient là pour Forming The Void. Mais de quitter sans même, comment dire, apprécier un tant soit peu ce qu'à à nous offrir Kings Destroy il y a une marge... Mais bon, les membres du groupe agissent en professionnel et montent sur scène avec une attitude positive. On voit que les gars aiment ce qu'ils font ou si vous préférez que c'est avant tout des trippeux de musique. Leur champ musical est assez varié, difficile donc de les catégoriser avec précision. Pour les besoins de la cause, disons qu'ils font dans le heavy rock. Ce qu'ils font est bien, c'est bon, mais il manque le petit hook nécessaire à créer un réel engouement. Faut dire que nous sommes si peu... Les gens apprécient discrètement la prestation et après 40 minutes, Kings Destroy ont terminé.

Somme toute, Forming The Void gagnera en popularité soyez en assuré. Les quelques chanceux que nous sommes pourront se remémorer de les avoir vu de manière très intimiste. Comme quoi, dans toute chose, on peut y tirer notre compte! Ce fut une soirée agréable.



Rsultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 19:03:03 - Kings Destroy / Forming The Void / Tunguska Mammoth (Mtl) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avance
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrs
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oubli
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialit | FAQ MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits rservs.
>>> Si vous tes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicit : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagn - Programmation : Andrew Gagn - Samuel Falardeau