Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2464
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

18:07:28 - Heavy Montral 2018 - Jour 1 (Rob Zombie/Marilyn Manson/Alestorm/The Black Dahlia Murder/Emperor/Entheos/Lee Aaron/Sword)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 28 Juillet 2018 au Parc Jean-Drapeau Montral
Organisateur: Evenko, Greenland Productions, Heavy Montral
Photographe: Dani Rod
Compte-rendu: Marc-Andr Provost

Le Heavy Montréal est de retour en grand en cette édition 2018. Tatouage, piercings, chandails noirs, cheveux longs et colorés ainsi que prestations de plus de cinquante groupes de musique sont à la programmation en cette fin de semaine favorite de tous metalleux. Avec encore une fois plusieurs styles variés dans le domaine de la musique metal, il y en aura pour tous les goûts. Je suis certain que tout le monde aura la chance de découvrir de nouveaux groupes ce week-end et que cette édition sera une réussite. À mon arrivée sur le terrain du parc Jean-Drapeau, je perçois le début du concert de Tech N9ne.

Pour plusieurs, moi compris, sa présence au festival était un gros point d'interrogation. Avec la panoplie d'artistes metal et rock d'aujourd'hui, je crois que la présence de cet artiste rap n’était aucunement nécessaire. Probablement une tentative de répliquer au Rockfest de Montebello, qui depuis quelques années, invite des artistes du genre durant leur festival. Pour ma part, j'ai regardé quelques chansons qui ne m'ont aucunement conquis. Certains festivaliers semblaient heureux de le voir. Je préfère aller jeter un coup d'oeil à l'excellente formation québécoise : Obliterate. Obliterate s’est vraiment démarqué durant les dernières années sur la scène québécoise. J'ai eu la chance d'ouvrir avec mon groupe pour eux et ce sont vraiment des musiciens formidables. Ayant été ajouté tout récemment sur le line-up d'aujourd'hui, ils ont eu le plaisir de jouer devant une foule très compacte près à "mosher" comme il se doit. Avec leur gros deathcore assez technique, la formation de Rémi Provencher a probablement fait exploser les oreilles de ceux qui ont pris la peine de les découvrir en cette belle après-midi. Une excellente performance qui leur aura permis de briller durant l'un des plus gros festivals au Canada. Lors d'une entrevue donnée par les organisateurs du festival, un point important avait été proposé aux festivaliers et c’était la découverte. Avec tous les groupes présents durant les deux jours du festival, beaucoup d'entre eux en étaient à leur première fois au Heavy Montral.

L'une des formations qui m'a permis de mettre de l'avant mon sens de la découverte a été Witchcraft. Présentant un Hard Rock assez commun, je dois avouer n'avoir vraiment pas été impressionné par la performance du groupe suédois. Très peu des festivaliers ont pris le temps d'aller les voir sur l'une des petites scènes. Un petit show intime qui aura probablement été apprécié par les amateurs du groupe. Pour ma part, je n'ai aucunement été impressionné par le style. On ne peut malheureusement pas tout aimer. Ma deuxième découverte de la journée a été Alestorm. Cette formation de pirate metal Britannique était plus qu'attendue et énormément de gens se sont rassemblés pour leur donner un accueil chaleureux. Avec un énorme canard de plage sur scène, il ne prend que quelques notes de guitare piano pour que les plus fervents se mettent à danser. Évidemment, qui dit party pirate dit bières! Je suis certain que la vente de liquide alcoolisé a atteint son apogée durant leur prestation. Le premier mot qui me vient en tête après seulement quelques chansons est WOW. Je dois vous avouer que lorsque je me suis présenté devant la scène pour les observer, je m'attendais à voir une jeune femme aux vocaux. On m'a vite fait comprendre que je les confondais avec Halestorm, un groupe d'un tout autre genre. La première pièce interprétée a été l'élément déclencheur qui a fait partir la fête et la sonorité du clavier ne peut aucunement tromper personne : préparez-vous à être un pirate durant toute leur performance. Le deuxième titre joué a été "Alestorm". Plus heavy que la chanson d'ouverture, elle semble être l'une des favorites des fans du groupe. Personnellement, j'ai bien aimé ce que j'ai entendu. La pièce "The Sunk'n Norwegian" m'a donné envie de découvrir davantage cette formation qui semble être déjà très populaire. Ma découverte de la journée!

Après quelques morceaux plus dynamiques les uns des autres, je quitte en direction de la scène principale pour le groupe I Prevail. I Prevail est une jeune formation qui monte en flèche depuis leur formation en 2013. Ils se développent à une vitesse incroyable. Si vous êtes admirateurs de Silverstein et A Day To Remember, ce groupe devrait vous plaire. Malgré un petit problème de son au début de leur performance, l'orchestre post-hardcore du Michigan est prêt à nous époustoufler. D'un côté le micro du chanteur screamer semble défectueux, de l'autre le chanteur principal semble avoir de la difficulté avec son émetteur. Interprétant la chanson "Stuck In Your Head", on constate vite que cette formation grandissante est bien connue ici. Alors qu'ils ont la chance de jouer sur la grosse scène, les musiciens semblent ravis de jouer devant une foule aussi enthousiaste. Après seulement quelques chansons, la foule scande le nom du groupe haut et fort. Le chanteur Eric Vanlerberghe, amateur de hockey et de la NHL, nous proclame la métropole de ce sport national. Suite à la chanson "Pull The Plug", le groupe nous offre un avant-goût du main event de dimanche soir. En jouant une partie de la chanson "Break Stuff" de Limp Bizkit, ils déclenchent une forte interaction sur le terrain de l'île Notre-Dame. Les performances de "Come And Get It" et "Already Dead" nous font constater que les créations de I Prevail sont typiques et classiques dans le genre. Refrains accrocheurs avec parole chantée et breakdowns avec "growls" comme finale, le groupe n'a vraiment rien inventé ici. Malgré ce petit détail, leur prestation a été fortement appréciée. Terminant leur set avec des pièces comme "Lifelines" et "Outcast", on ne peut finaliser une telle performance que de participer à un "Wall Of Death". juste avant que les dernières notes soient jouées par cette troupe dynamique.

Par la suite, on peut constater qu'une grosse partie de la foule se place pour écouter Marylin Manson qui sera suivant sur la scène principale. Pour ma part, je me dirige vers le spectacle de Underoath. C'est à 18h25 que les légendes du emocore Underoath font leur arriver sur la scène de l'apocalypse. Devant une quantité assez limitée de fans, le groupe commence avec l'un de leurs plus récents simples, "On My Teeth". Enchaînant avec l'ouverture de l'album "Define The Great Line", "In Regards To Myself", on prend tout de suite conscience que le claviériste Christopher Dudley a toujours autant d'énergie qu'à l'époque. Il headbang sans arrêt durant l'un de leurs plus vieux morceaux "It's Dangerous Business Walking Out Your Front Door". Spencer Chamberlain et sa bande nous offrent ensuite l'une des meilleures pièces de leur plus récent album "Erase Me", le simple "Rapture". Précisons ici que Underoath profite amplement de l'occasion pour présenter leur plus récente offrande. La chanson "Breathing In a New Mentality" provoquera deux immenses Circle Pit pour le plus grand plaisir du groupe floridien. Je ne parlerai pas pour personne ici, mais selon moi, l'idée d'intégrer la pièce électro "No Frame" aurait du être abandonné pour un morceau plus Old School. Cette pièce n'a pratiquement atteint personne, seulement les musiciens qui dansaient et s'amusaient sur scène. Spencer nous promet ensuite un autre spectacle très bientôt. Cela faisait un bail que Underoath n'avait pas joué à Montréal et selon Spencher, il nous en doit une. Pour conclure cette performance assez plaisante, Underoath termine donc avec deux de leurs plus grands succès ainsi qu'un morceau de "Erase Me" : "A Boy Brushed Red Living in Black and White", "Bloodlust" et "Writing on the Walls".

Le spectacle de Marylin Manson est très attendu pour plusieurs raisons. Manson a énormément de fans ici, mais le fiasco de sa dernière performance est toujours frais dans nos mémoires. Sa prestation au Centre Bell avec Slipknot avait été désastreuse. Il avait alors annulé son spectacle suivant à Québec quelques minutes avant de monter sur scène. Un scénario semblable s’est passé cette semaine à Toronto alors que, encore une fois, quelques minutes avant de commencer son spectacle, il se désistait. Pour débuter sur une bonne note, on dirait qu'il est en retard. Une soundtrack prend alors place et 5 minutes s'écoulent. Toujours pas de Manson à l'horizon. Cinq autres minutes s’écoulent et toujours rien. Finalement, on peut apercevoir des musiciens arriver à leur place et le voilà enfin, le spectacle peut commencer. Ouvrant aujourd'hui avec "Irresponsible Hate Anthem" et "Angel With the Scabbed Wings", il semble assez en forme, malgré que sa voix est loin d'être celle d`il y a 15 ans. Certains ont l'air d'avoir beaucoup de plaisir alors que d'autre, après seulement deux chansons semblent déjà en avoir assez. Marylin Manson enchaîne ensuite avec "This Is the New Shit " et "Disposable Teens ". En l'écoutant crier, c'est vraiment à se demander si ce mec a déjà vraiment bien "chanter". Il prend quelques minutes pour adresser son absence de Toronto en nous disant qu'il est content d'être mieux aujourd'hui. Vient ensuite le célèbre "mOBSCENE". Comparé à sa lamentable expérience de 2016, il arrive pratiquement dans les temps. Après un changement de costumes et d'accessoires, Mr. Manson nous offre l'un de ces plus récents simples "Say10". Juste avant de nous offrir "The Dope Show", il nous parlera de drogues. Il en fera de même tout au long du spectacle. On peut même le voir fumer ce qui semble être un cigarillo ou un joint, qui sait ? Il affirme que seules les drogues non prescrites par les médecins peuvent le guérir. Personnage ou réalité? À vous d'en juger. Évidemment, la prestation du morceau "Sweet Dreams" a été l'un des moments forts que plusieurs attendaient. C'est à ce moment que beaucoup d'entre nous ont remarqué que le ciel devenait très noir. Malheureusement, ce n'était pas la nuit qui tombait. Quelques instants après la performance de "Kill4me", une immense averse s’est abattue sur les spectateurs du Heavy Montréal. Je suis tout de même resté jusqu'à la fin du spectacle pour voir "Antichrist Superstar" et "The Beautiful People ". Je regrette énormément de ne pas avoir pensé apporter une protection pour mon téléphone cellulaire. Moi qui voulait voir les prestations de Emperor et de Rob Zombie. La pluie a donc gagné sur moi en cette soirée gâchée par la météo. Je ne me ferai pas avoir la prochaine fois. Sur ce, je vous souhaite à tous une bonne fin de festival et on se revoit la semaine prochaine, si Dieu le veut!

Setlist de Sword :
Outta Control
Back Off
The Trouble Is
I'm In Command
Stoned Again
F.T.W.

Setlist de The Black Dahlia Murder :
Widowmaker
Matriarch
Contagion
Nightbringers
Jars
What a Horrible Night to Have a Curse
Everything Went Black
Statutory Ape
Deathmask Divine

Setlist de Alestorm :
Keelhauled
Alestorm
Mexico
The Sunk'n Norwegian
Nancy the Tavern Wench
Rumpelkombo
Hangover (Taio Cruz cover)
Captain Morgan's Revenge
Drink
Fucked With an Anchor

Setlist de Emperor :
Alsvartr (The Oath)
Ye Entrancemperium
Thus Spake the Nightspirit
Ensorcelled by Khaos
The Loss and Curse of Reverence
The Acclamation of Bonds
With Strength I Burn
The Wanderer
Curse You All Men!
I Am the Black Wizards
Inno a Satana

Setlist de Marilyn Manson :
Irresponsible Hate Anthem
Angel With the Scabbed Wings
This Is the New Shit
Disposable Teens
mOBSCENE
Say10
The Dope Show
Sweet Dreams (Are Made of This)
Kill4Me
Antichrist Superstar
The Beautiful People

Setlist de Rob Zombie :
Meet the Creeper
Superbeast
Well, Everybody's Fucking in a U.F.O.
Living Dead Girl
In the Age of the Consecrated Vampire We All Get High
Dead City Radio and the New Gods of Supertown
More Human Than Human
Never Gonna Stop (The Red, Red Kroovy)
Scum of the Earth
House of 1000 Corpses
Guitar Solo
Thunder Kiss '65
School's Out
Play Video
God of Thunder
Helter Skelter (avec Marilyn Manson)
Encore:
3 from Hell Trailer
Dragula


Rsultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 18:07:28 - Heavy Montral 2018 - Jour 1 (Rob Zombie/Marilyn Manson/Alestorm/The Black Dahlia Murder/Emperor/Entheos/Lee Aaron/Sword) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avance
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrs
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oubli
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialit | FAQ MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits rservs.
>>> Si vous tes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicit : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagn - Programmation : Andrew Gagn - Samuel Falardeau