Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

18:02:04 - Black Veil Brides / Asking Alexandria / Crown the Empire

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: Le 4 Février 2018 au MTelus à Montréal
Organisateur: Evenko
Photographe: Daniel Rodriguez Tarquino
Compte-rendu: Jonathan Gamache


Le dimanche 4 février 2018, alors que la majorité des gens vivant en Amérique du nord regardaient le 52e Superbowl, le MTelus (anciennement Metropolis) recevait le The Resurection Tour, une tournée avec comme têtes d’affiche Asking Alexandria et Black Veil Brides et, en première partie, Crown The Empire.

Presque simultanément avec le botté d’envoi du Superbowl, à 18h30, Crown The Empire a débuté la soirée. D’emblée, je me suis surpris à sursauter à cause du son beaucoup trop fort. C’est avec beaucoup d’énergie qu’Andy Leo (chanteur) et sa bande ont tenté de réchauffer la foule d’un MTelus presque rempli à pleine capacité dès le début de la soirée. Bien que les jeux de lumières étaient assez moches, la foule massée sur le parterre a semblé bien apprécier la prestation. D’ailleurs, nous avons vu certains mosh pits et crowd surfers ponctuer la prestation. À quelques reprises, Andy Leo s’est adressé à la foule, notamment lorsqu’il a été impressionné par la grandeur d’un serveur de la salle. C’est après une bonne prestation d’environ 40 minutes que Crown The Empire s’est éclipsé, laissant ainsi la place aux têtes d’affiche.

Après une pause d’une vingtaine de minutes, Asking Alexandria, dans la formation selon laquelle elle a été connue, est monté sur la scène. Ayant comme seuls accessoires un écran géant, des jeux de lumières et des jets de fumés ponctuels, la scène était très épurée ce qui permettait à Danny Worsnop (chanteur) et sa bande de se déplacer à leur gré. Souvent, l’écran géant affichait des extraits de vidéoclips comme celui d’Into The Fire. À plusieurs occasions, je me suis posé des questions sur la voix de Danny Worsnop et j’ai finalement obtenu une réponse lorsqu’il a mentionné à la foule qu’il y a quelques jours à peine il était incapable de parler, mais qu’il était hors de question d’annuler un spectacle. Sans surprise, la foule était déjantée, et ce, dès la deuxième chanson. Vers la moitié du set, Asking Alexandria s’est tournée vers une prestation acoustique le temps de deux chansons : Vultures et Someone, Somewhere. Bien que leur plus récent album éponyme ait reçu un accueil mitigé, Asking Alexandria n’a pas hésité à jouer plusieurs chansons de cet album et le public a semblé apprécier. D’ailleurs, Where Did It Go? A été l’une des chansons pendant laquelle la foule a été la plus réactive. La prestation d’un peu plus d’une heure s’est conclue sur The Death of Me afin que Black Veil Brides puisse conclure la soirée.

Finalement, c’est à 21h10 que Black Veil Brides a débuté sa prestation avec Faithless. Comme tout le reste de la soirée, la foule était très enthousiaste et répondait très bien aux demandes d’Andy Biershack (chanteur). La scène étant autant épurée que pendant la prestation d’Asking Alexandria, fumée en moins, Black Veil Brides a passé sa prestation à se déplacer sur scène. Si le volume des autres groupes était généralement trop fort, le bémol pour cette prestation est le mixage qui me semblait déficient : batterie trop forte et voix trop faible. Bien que leur nouvel album, Vale, soit sorti il y a quelques semaines à peine, nous n’avons eu droit qu’à deux chansons issues de cet album (le tiers de la soirée étant composée de chansons issues de leur troisième album Wretched and Divine : The Story of the Wild Ones). Malheureusement, mais c’était à prévoir puisque la soirée affichait deux têtes d’affiche, Black Veil Brides s’est contentée de jouer uniquement onze chansons avant d’entamer leur rappel de trois chansons. Au final, leur prestation s’est conclue en environ une heure.

Le fait que la soirée ait débuté tôt à son bon côté : la foule présente au MTelus a quitté la salle vers 22h15 leur permettant ainsi de voir la victoire des Eagles face aux Patriots lors du 52e Superbowl. Sur une note plus sérieuse, nous avons eu droit à un spectacle qui, bien que court, a semblé être très apprécié par la foule.

Setlist de Crown The Empire
1. 20/20
2. Zero
3. Prisoners of War
4. Memories of a Broken Heart
5. Voices
6. Hologram
7. Cross Our Bones
8. The Fallout
9. Machines

Setlist d’Asking Alexandria
1. Into the Fire
2. Killing You
3. To the Stage
4. Under Denver
5. Run Free
6. The Final Episode (Let’s Change the Channel)
7. Not the American Average
8. Vultures – version acoustique
9. Someone, Somewhere – version acoustique
10. Eve
11. Where Did It Go?
12. Alone in a Room
13. A Prophecy
14. Moving On
15. The Death of Me

Setlist de Black Veil Brides
1. Faithless
2. Coffin
3. Wake Up
4. I Am Bulletproof
5. Rebel Love Song
6. When They Call My Name
7. Shadows Die
8. Lost It All
9. The Legacy
10. Wretched and Divine
11. Knives and Pens

(rappel)
12. Perfect Weapon
13. Fallen Angels
14. In The End


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 18:02:04 - Black Veil Brides / Asking Alexandria / Crown the Empire (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau