Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
Seven Kingdoms
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2453
Nouvelles: 27667
Entrevues: 111

07:11:03 - Trois-Rivières Metalfest : Quo Vadis / Blinded By Faith / Augury / Soothsayer / Reanimator / Tormentor Allegoria / End is Near

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 3 novembre 2007, à la Bâtisse Industrielle à Trois-Rivières
Organisateur: Trois-Rivières Métal
Photographe: Katy Maloney
Compte-rendu: Katy Maloney

La deuxième journée de Metalfest est sur le point de débuter. Je me surprends encore de la gentillesse des gens de Trois-Rivière, qui nous offre un accueil merveilleux. La soirée commence ce soir avec le groupe End is Near, un excellent petit groupe de death mélo que je ne connaissais pas du tout. La surprise fût donc totale, et ma foi assez plaisante. Ils n’ont qu’un démo à leur actif, Faithless Failure (2007, indépendant), mais le groupe de Trois-Rivières semble assez à l’aise sur scène. Leur prestation prends des allures loufoques, alors que le groupe entame une pièce d’un petit groupe grind nommé Les Disciples de Meuh, avec l’aide de Ian Campbell (fallait bien qu’il s’immisce à quelque part, celui-là, hehe!), une pièce qui se retrouve d’ailleurs sur la compilation du festival, Chienne à coke.

Le deuxième groupe de la soirée s’appelle Tormentor Allegoria, ils sont de la ville de Québec, et ils sont grim en tab… en saperlipopette. Corpse Paint, full equip en cuir luisant, gros studs, et ils jouent du black métal. HAIL SATAN! Plus sérieusement maintenant, c’est la troisième fois que je les vois en spectacle, et ça s’améliore de fois en fois. C’est sûr que dans une salle comme la Bâtisse Industrielle, le son n’étais pas à son meilleur, mais ça fait partie de la ‘game’! Somme toute une bonne prestation black mélo.

Suit alors les jeunes gardiens du thrash métal Lanaudois, Reanimator. Ils n’ont plus vraiment besoin d’introduction, ils font du thrash qui bûche, ils sont bons, et la scène est leur deuxième chez eux. En plus des pièces de leur répertoire habituel, on a droit ce soir à quelques nouvelles pièces, incluant la toune la plus longue du festival.

Une continuité dans le thrash, c’est au tour de Soothsayer, les vieux de la vieille avec leur bassiste qui ressemble à René Simard on crack. Toujours le sourire aux lèvres, il en arracherait sûrement un à Stephen Harper après un vote de non-confiance. Au delà du vent de fraîcheur que leur bassman insuffle à la foule, côté musical il s’agit du même bon vieux speed thrash old school pour l’amour duquel ils ont ressuscité.

Augury prends ensuite place devant nous, et cassent la baraque une fois de plus. Avec Neuraxis et quelques autres, je dirais que c’est un des bands québécois qui ne me déçoit jamais. En préparation pour un nouvel album, le groupe donne une performance aussi solide que ce à quoi ils nous ont habitué par le passé. Je ne sais trop quoi dire d’autre, rien à redire!

Blinded by Faith prends ensuite le relais, avec leur death mélodique très mélodique à l’européenne. C’est la première fois que je les vois live, et à en juger par la réaction de la foule, ils sont voués à de grandes choses. Personnellement, leur performance me laisse froide. J’ai des impressions d’In Flames en les regardant s’exécuter : quelques bons riffs, quelques bons moments, dans une mer de lassitude. Faut aimer le genre, faut croire. Et les métalleux présents ont l’air d’aimer ça en masse!

La soirée se termine avec une des grosses pointures du métal québécois, Quo Vadis. Un autre groupe que je n’avais jamais eu l’occasion de voir en spectacle, et qui ont offert une prestation à la hauteur de mes attentes. Ça brasse beaucoup, au point de mettre la sécurité du fest (ainsi que Godass, l’organisateur) sur les dents pas à peu près. Le photopit est une zone à haut risque pour une tite fefille comme moi, apparemment, les bodysurfers tombent comme des mouches. À un certain point, je me vois dans l’obligation d’aider à tenir la barrière de sécurité tellement ça pousse! La foule est nombreuse, compacte, mais pas particulièrement violente. Juste très enjouée, disons.

Une fois le festival terminé, le party se transfère au Stage, où Urban Alien devait se produire. Ils ont dû annuler, suite à des problèmes de santé éprouvés par leur batteur, Stu Pitt, mais ils étaient du party du moins en vidéo. On se transporte ensuite au Motel Miami, ou la décadence est à son apogée jusqu’aux petites heures du matin. Le lendemain, je reviens sur les lieux du crime, après avoir plus ou moins dormi, chercher quelques survivants. Mon foie me fait mal, mais je suis néanmoins bien heureuse.

Je tiens à remercier l’organisation du festival, qui s’est montré coopératif et accueillant, et aussi à toute la gang de malade qu’on appelle les Trifluviens, pour leur accueil chaleureux. À l’année prochaine!


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 07:11:03 - Trois-Rivières Metalfest : Quo Vadis / Blinded By Faith / Augury / Soothsayer / Reanimator / Tormentor Allegoria / End is Near (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau