Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

07:10:31 - Therion / Aesma Daeva / Mag Project (Mtl)

Photos du spectacle
Mag

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 31 octobre 2007 au Medley de Montréal
Organisateur: BCI
Photographe: Patryk Pigeon
Compte-rendu: Sébastien Léonard



À mon arrivée au Medley à 8 heures, il n’y a pas grand monde à la messe. Pourtant j’aurais espéré que la bonne réputation en spectacle de Therion aurait attiré plus de monde. Mais bon, on n’est qu’au premier groupe. Les voici justement qui commencent leur prestation. Mag Project est un quatuor québécois qui opère dans un style de rock progressif instrumental très influencé jazz et métal. Leur but est clairement d’en mettre plein la vue côté technique. Mais rapidement on sent que ce groupe est surtout le projet du guitariste. Premièrement parce qu’il s’occupe des allocutions, mais principalement du fait que les pièces semblent servir de fond pour ses envolées. Pas qu’il soit mauvais, bien au contraire, mais la batterie et encore plus la basse sont trop simplistes par rapport à son jeu et le clavier a trop peu d’espace pour s’exprimer. Si bien que notre admiration du départ est vite remplacée par une lassitude devant ce branlage de manche. Pourtant je suis un fan de musique progressive hypercomplexe mais j’ai besoin que plus d’un instrument y participe. Une petite demi-heure où l’on reste silencieux et concentré en applaudissant seulement entre les pièces.

C’est maintenant au tour d’Aesma Daeva de se faire connaître du public montréalais. Un riff lourd, à la limite métal atmosphérique, sort des amplis et une chanteuse au style très opéra soprano apparaît sur scène avec un déguisement d’Halloween qui, de son propre aveu, ne représente rien de particulier. En entendant la voix de la chanteuse, je ne peux pas m’empêcher de penser à Tarja, l’ex-chanteuse de Nightwish, par son timbre similaire et les notes très hautes qu’elle atteint. Mais là s’arrête la comparaison, la blonde chanteuse ne possédant aucune ressemblance physique avec elle et la musique étant plus lente et plus sale que celle des Finlandais. On peut reprocher au combo de ne pas bouger beaucoup, mais avec la batterie directement dans le dos de la vocaliste, il ne reste pas beaucoup de place. Une certaine redondance dans les morceaux finit par m’ennuyer sans que je trouve le tout particulièrement mauvais. Mais il y a une lueur d’espoir, car la dernière pièce jouée ce soir, tirée d’une trilogie d’un album à venir, est plus progressive, sans tomber dans la surenchère, et possède assurément quelque chose. À suivre donc!

Voici enfin arrivé le moment de vérité, est-ce que Therion va pouvoir réussir sans tous les artifices des albums à rendre les pièces aussi percutantes? Pour les avoir déjà vus en spectacle, je sais que c’est là que réside leur force. Et ce n’est pas ce soir qu’ils vont me décevoir. Ils entament leur prestation par Der Mitternachtslöme de leur dernier disque, Gothic Kabbalah. Il ne manque pas de monde sur la scène du Medley, deux guitaristes, un bassiste, un batteur et pas moins de quatre vocalistes, composés de deux cantatrices et deux chanteurs, dont Snowy Shaw (ex-Mercyful Fate, Notre-Dame), sont de la partie. Le résultat est même supérieur à l’album et le quatuor vocal s’en sort à merveille. Le vrai test vient avec The Blood Of Kingu de Sirius B. Car si la nouvelle offrande du groupe est volontairement plus minimalisme (pour Therion), il en est tout autrement pour leurs deux précédentes parutions. Encore une fois on n’y voit que du feu, à l’exception du nouveau chanteur qui a une voix beaucoup trop claire, quoiqu’excellente, qui nous fait regretter la voix rauque et plus agressive de Mats Levén. Sur Son Of The Sun, on croirait que la chorale est présente tant les quatre voix sont puissantes. Comme on doit s’en attendre, le spectacle est entièrement consacré, à moins que je me fourvoie, au matériel enregistré depuis Theli en 1996 et encore plus sur le dernier opus dont le premier disque est presque entièrement interprété. Le duo vocal sur Perennial Sophia est à couper le souffle. Je me dois malgré tout de confesser qu’après les chefs-d'œuvre que sont Secret Of The Runes et Sirius B/Lemuria, j’ai été légèrement déçu par Kabbalah qui m’a semblé simpliste et cliché. Ce soir pourtant j’ai compris que ces pièces sont taillées pour la scène. Sans savoir si c’est voulu par le maître de cérémonie, Christofer Johnsson, ou simplement par faute de moyen, l’effet est percutant. Seuls les fous ne changent pas d’idée il paraît. Faut-il pourtant croire au spectacle parfait? Malheureusement non. Autant de personnel peut être pratique pour les interprétations, mais difficile à gérer sur un aussi petit stage. On a souvent l’impression qu’ils se poussent l’un l’autre pour avoir la place qu’il leur revient. Et je veux bien croire que Therion cherchait à avoir un son puissant, mais le volume est beaucoup trop élevé pour les quelques centaines de personnes qui sont présentes, sans compter que le bass drum est beaucoup trop fort, à la limite de l’agressant. Ces quelques bémols ne gâchent pourtant pas le spectacle et l’ensemble finit sur un To Mega Therion d’anthologie. Mention spéciale aux membres du groupe qui, à part les deux guitaristes, se sont tous déguisés pour l’occasion.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 07:10:31 - Therion / Aesma Daeva / Mag Project (Mtl) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau