Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

07:10:24 - Unearth / Darkest Hour / August Burns Red / Suicide Silence

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 24 octobre 2007 au National de Montréal
Organisateur: GEG
Photographe: Marc Bizouard
Compte-rendu: Sébastien Léonard

Suicide Silence, qui a l’opportunité d’ouvrir pour un concert à guichet fermé, est pour moi, une première. Je ne suis pas très familier avec le style grind/death que j’ai découvert il y a près de 5 ou 6 mois, et faute de moyen, peu exploré. Un style qui ne passe pas inaperçu. La présence scénique du chanteur et sa communication avec la foule maintiennent une bonne ambiance où l’on ressent un besoin de s’extérioriser. Par contre les autres membres du groupe sont plus discrets, ils bougent peut et semblent à semi présent. On doit tenir compte du fait que la scène est très petite. Dans la salle, il y a un mosh pit bien entretenu qui est suivi avec attention par les fans des groupes à suivre qui, dans certain cas, n’ont pas l’air sûr de comment réagir face a l’agressivité musical que contient ce concert. Un groupe que j’aimerais bien revoir plus longuement sur une scène plus grande.

Après quelques ajustements techniques August Burn Red prend finalement d’assaut la salle à pleine capacité de jeunes métalleux en herbe. Groupe qui semble avoir la même âge que son audience tant les musiciens ont encore des visages d’adolescents. Mais les cinq n’en sont pas à leurs premières armes et veulent en découdre avec le public. Ils ont de l’énergie a revendre et réussissent facilement à mettre le feux aux poudres au kids dans le ‘’mosh pit’’ face au stage. Le son est correcte et puissant avec les basses légèrement trop fortes, les jeux de lumières sont rudimentaires et leur musique très ‘’rente dedans’’ possède tout les clichés du genre post hardcore. C’est là que le bas blesse pour moi qui, a l’inverse des fans présents, ne semble pas trouver en quoi ce groupe ce démarque de l’élites de ce nouveau genre de métal. Tout y est sauf cette petite touche magique qui fait que je tombe en amour avec certains groupes de cette scène malgré leur propension à toujours se ressembler les uns les autres. Petite touche qu’a justement le prochain groupe à l’affiche.



C’est vraiment sans gêne que j’avoue que Darkest Hour est la formation que j’attend le plus ce soir. Dès la première note me voila plongé sans retenu dans le trash. Quelques notes acoustiques nous amènent rapidement à Doomsayer, la première pièce de leur nouvel album Deliver Us. La musique de Dark… réussi a mélanger avec cohésion le coté mélodique du death métal suédois et une hystérie purement hardcore. Peut être pas accessible à toutes les oreilles, mais drôlement efficace. Le show est vraiment dominé par le chanteur John Henry qui ce démène comme un diable dans l’eau bénite. Le reste du groupe laisse leurs instruments parler et gagne en précision ce qu’ils économisent en mouvements effrènés. La pièce Convalescence semble particulièrement fouetter le public. Le trash ce limite à une poigné de personnes assemblés au devant de la salle. On peut quand même constater que le groupe a plusieurs supporteurs pour l’encourager à entendre les réactions de ceux-ci. Ils ont de plus la chance d'avoir le son le plus balancé qu'il m'a été donné d'entendre ce soir. Pas qu'il soit mémorable, mais vraiment meilleur que celui du ''headliner'' à venir. Ils me font l'énorme plaisir de conclure leur prestation avec la violente The Sadist Nation. Voilà qui a de quoi me laisser complêtement exténué mais rassasié.



Après une courte pause bien mérité, la salle se prépare à accueillir Unearth pour la première fois en tête d'affiche depuis la sorti de l'album III: In the Eye of the Fire l'an dernier. Ils investissent donc la pièce en héros, fort de leur nouveau succès, car ce n'est pas tout les jour qu'on fait salle comble. Mais force est de constater que leur son ne c'est pas beaucoup amélioré. Ce que j'avais toujours excusé du fait qu'ils étaient en première partie, devient ici beaucoup moins acceptable. On peut toujours arguer que Le National ne possède pas l'acoustique parfaite pour des shows de ce genre, le groupe devrait peut être penser à changer de soundman. Je ne peux passer sous silence le fait que Trevor Phipps, le chanteur, se présente avec un ''hood'' de Darkest Hour qui en plus cache un t-shirt de Suicide Silence. Voici à mon humble avis un bel hommage de la part des hôtes envers leurs ''Guest''. Pour ce qui est de la performance de ceux-ci, le groupe est fidèle à lui même et prend possession de la scène, aussi petite soit elle, avec conviction. Ils dégagent même un début d'aura de professionnalisme que possède les vieux routier du métier. Malheureusement, pour les avoirs vu à quelques reprises, je m'aperçois d'une certaine mise en scène où chaque interventions du chanteur vient aux même moment dans le spectacle. Ce qui a pour effet de crée un sentiment de déja vu. Peut-être suis-je trop critique pour ces fans en délires qui en ont que faire, mais ce petit détail a de quoi agacer vôtre humble serviteur qui en a vu d'autre et préfère une plus grande part de spontanéité. L'ensemble possède malgré tout de quoi plaire avec des riffs parfaites pour ce faire aller la tête, des mélodies et des rythmes entrainants. Endless ou This Glorious Nigthmare sont efficaces et atteignent bien la cible. Somme toute une belle performance et une belle soirée, mais rien à mettre dans les annales. Mais bon, quand on aime le métal on trouve toujours un peut son compte dans ce genre de soirée.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 07:10:24 - Unearth / Darkest Hour / August Burns Red / Suicide Silence (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau