Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

07:10:21 - Tori Amos / Yoav


Informations
Spectacle: 21 octobre 2007 à la Place des Arts de Montréal
Organisateur: GEG
Photographe:
Compte-rendu: Sophie LeMay

C'est un jeune homme du nom de Yoav, nu-pied avec sa guitare, qui s'avance sur scène lorsque les lumières s'éteignent enfin dans la salle. Il commence par frapper un peu partout et à différentes intensités sur son instrument. Peu à peu, un rythme se forme, auquel il ajoutent quelques notes, puis des accords, et finalement sa voix. Comme je ne sais pas comment qualifier ce type de musique, il est difficile de le comparer à qui que ce soit. Mais les « Toriphiles » semblent apprécier l'originalité du musicien et le lui montrent assez chaudement. Les chansons, dont l'une d'elles a été composée lors d'une précédente visite à Montréal, défilent lentement et la courte demi-heure qu'elles durent semble nous avoir transportés dans un autre espace-temps. Ici, rien de métal ni même de rock, seulement des rythmes plus ou moins marqués et des mélodies bien senties qui n'ont fait que passer.

Après une longue attente accompagnée de musique assez maladroitement choisie, les musiciens de Tori Amos font leur entrée, s'installent et entament le début d'une pièce qu'il est difficile de reconnaître, comme la plupart des versions « live » de ses chansons. Fait intéressant à noter, un guitariste s'est ajouté à la formation, habituellement composée d'un bassiste, d'un batteur et de la chanteuse-pianiste. Cette dernière fait son apparition, cigarette à la main, incarnant Isabel, l'un des personnages de son album American Doll Posse, avec une longue perruque blond platine. Après quelques poses qui font crier les fans en délire, elle écrase sa cigarette et s'installe devant son piano. On se rend compte assez rapidement que le guitariste fait surtout des ambiances, mais ça apporte quand même quelque chose d’intéressant. Fidèle à elle-même, Tori se donne tant à la voix qu'au piano et dans sa façon de bouger. Le son, qui est orchestré par le mari de la dame, est excellent et la batterie un peu forte, mais sans trop, apporte une bonne dynamique, bien appuyée par le bassiste. L’éclairage est très varié et convient très bien aux différentes pièces jouées. Il est particulièrement original pendant Spark, avec des lumières très blanches partout sauf sur Tori, ce qui donne l’impression qu’elle joue dans un monde en noir et blanc. Après quelques chansons, « Isabel » disparaît et c'est la rouquine elle-même qui revient, mais avec un « suit » brillant d'une telle horreur! Cela gâche un peu ses mouvements habituellement sexy... mais on finit par ne plus le remarquer en se laissant transporter par la musique. Surtout que des pièces plus rythmées sont alors entamées. Pendant une petite improvisation voix-piano, Tori nous confie que sa visite à Montréal lui a donné l'envie de faire quelque chose d'à la fois étrange et sexy : elle s'est fait faire un tatouage dans le bas du dos. Quelques pièces interprétées en solo, puis les autres musiciens reprennent leurs instruments et la partie la plus rock du spectacle commence. On a même droit à des passes de drum assez impressionnantes et, croyez-le ou non, il y a des gens qui font du « headbanging » dans la salle! La version de Code Red, du dernier album, est particulièrement intéressante, avec une guitare plus marquée et une grande intensité. Comme ça semble être la tradition dans ce genre de spectacles, les gens attendaient le premier rappel pour se lever et enfin lâcher leur fou. Même si nous avons eu droit à deux heures de matériel, la foule est un peu déçue, car les spectacles précédents, donnés aux États-Unis, ont duré environ une demi-heure de plus. Mais les vrais amateurs pourront tout de même se consoler en allant se procurer le spectacle de leur choix en version MP3 sur le site officiel de Tori Amos, avec un enregistrement digne d’un album « live ».

Liste des chansons :
01. Yo George
02. Sweet Dreams
03. In the Springtime of his Voodoo
04. Almost Rosey
05. Devils and Gods
06. Tombigbee
07. Scarlet's Walk
08. Professional Widow (version remixée sans Tori)
09. Big Wheel
10. Crucify
11. Sugar
12. Cornflake Girl
13. Playboy Mommy
14. Caught a Lite Sneeze
15. Improvisation
16. Baker Baker
17. Garlands
18. Digital Ghost
19. Spark
20. Code Red

1er rappel :
21. Precious Things
22. Tear in Your Hand

2e rappel :
23. Hey Jupiter (Dakota version)


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 07:10:21 - Tori Amos / Yoav (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau