Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

07:06:28 - The Red Chord


Informations
Spectacle: Le 28 Juin au Studio Juste Pour Rire de Montréal
Organisateur: GEG
Photographe: ---
Compte-rendu: Sébastien Léonard

Toute une soirée en perspective pour ce Jeudi. Une soirée que j’aurais bien aimé me présenter en pleine forme pour passer a travers de cinq shows de Deathcore les plus extrêmes les un les autres. Mais bon, avec de la volonté et l’amour de la musique je vais être capable de compenser mon état de fatigues avancés. See You Next Tuesday a l’honneur de commencer cette messe de l’extrême moderne. Étant un groupe sur lequel j’avais entendu énormément de bien, mais d’on je n’avais jamais pu porter l’oreille, je l’ai accueilli avec une légère déception. Pas que leurs musiques soient foncièrement mauvaises, mais dans un genre où il est facile pour les groupes de tout ce ressembler, ils ne réussissent pas à tirer leur épingle du jeu. Ce n’est pas les screams du chanteur, qui me paraissent à bout de souffle et qui semble manquer de profondeur, qui vont me convaincre. Fait qui est plus que mis en évidence quand le guitariste de Trough the eyes of the dead vient poussé la chansonnette. Mais il faut donner à César ce qui lui revient et avouer que les cinq jeunes semble bien heureux d’être là et qu’ils ce démènes à souhait. Peut-être avec un peut plus d’expérience et quelques albums sous les bras !?



All Shall Perish embarque sur scène, une petite demi heure plus tard, devant une salle qui approche tranquillement mais sûrement de sa pleine capacité. On sent que le groupe à un peu plus de kilométrage dans le corps que les précédents. Est-ce la fatigue, les light d’une simplicité désarmante ou le son qui n’est pas à niveau, mais le groupe semble manquer de puissance et la foule légèrement endormies à part les quelques uns qui ‘‘mosh’’. Ce n’est vraiment pas dans mon habitude, mais je n’ai rien n’à dire de spécial sur leur performance si ce n’est que le groupe fait son job et nous divertis tant bien que mal. J’ai beau trouver que le deathcore est genre passionnant par son agressivité et son coté très prog’, il faut vraiment une étincelle de génie pour faire un produit fini digne des grands groupes. J’attend de voir le groupe dans d’autre circonstance pour porter un jugement plus éclairé.



À peine le groupe disparu de la scène, on ressent une frénésie des plus palpable qui faisait défaut depuis le début. Despised Icon à définitivement la cote ce soir. Une armé de ‘‘kids’’ abordant fièrement les couleurs du groupe de Québec, eux même affublés de casquette et de chandail de nos défunt Expos et nos Canadiens chéries. Première date québécoise depuis le début de l’actuelle tourné, ils ne sont que trop heureux de s’exprimer dans leur français natale devant une foule qui les accueille comme des héros. Adorant leurs musiques sur disque, j’ai toujours eu de la difficulté à apprécier la présence sur stage des deux chanteurs hyperactifs, au look plus rappeur que métal, ce donner la réplique tout en faisant les cent pas de gauche a droite. Mais ce soir la magie opère tant l’ambiance est survolté et je me laisse embarquer avec plaisir dans le délire du combo même si tout les clichés du patriotisme québécois sont mis de l’avant avec les ‘‘on fête se soir notre St-Jean avec vous’’ et ‘‘criez nous un gros tabarnack pour nous rappeler qu’on est revenue chez nous’’. Que cela tienne, le groupe gagne de plus en plus de maturité scénique et ça fait plaisir à voir. Comment ne pas être heureux de voir un groupe de chez nous littéralement voler la vedette à une bande de groupes américains car, sans le savoir à cet instant, c’est ce qui allait ce produire ce soir. Bravo les Gars!



Le groupes à la musique la moins éclectique et la plus hardcore traditionnel de la soirée, j’ai nommé Trough The Eyes Of The Death, m’apparaît comme une pause bien mérité après les très agréables assauts techniques des trois premières formations. Pas que TTEOTD nous balance des compositions linéaires pour autant, leurs pièces étant parsemées de riffs simples mais efficaces rappelant parfois le métal traditionnel, parfois le Hardcore New Yorkais ou nous avons juste à ‘‘headbagner’’ énergiquement sans ce soucier des changements de tempos hyper fréquents. De plus le chant est profond et puissant comme il plait au fan de death ‘‘old school’’ que je suis. On ne peut que ce rendre compte que le public présent a déjà beaucoup donné et qu’une légère léthargie s’installe de nouveau. Dommage car le groupe aurais mérité un meilleur accueil qui n’est pourtant rien comparé a ce qui allait ce passé par la suite.



Malgré que l’on attende le groupe en tête d’affiche, on a surtout l’impression que beaucoup attende le moment pour partir. Impression confirmée après seulement quelques morceaux quand le Studio commence à se vider dramatiquement. La majorité des gens s’était-elle déplacé pour encourager notre groupe local ou était-il déjà trop tard pour un soir de semaine ? Mystère, d’autant plus que The Red Chord nous arrive dans une forme splendide. Le groupe surpasse à mon avis toute compétition ce soir. Autant musicalement que scéniquement. Je me console en me disant que ceux qui reste présent son les purs et dures du groupe qui apprécie à sa juste valeurs ce deathcore magistrale. Chant des plus puissant, plans techniques et rythmiques destructeurs se mariant dans une tempête sonore parfaitement contrôlé. De chaque coté de la scène on peut apercevoir la majorité des membres des groupes précédents venues admirer l’efficacité de ces derniers. Nous avons le droit en exclusivité à plusieurs titres qui figurons sur le prochain album à sortir fin juillet. Dommage pour ceux qui on quitté hâtivement le spectacle et toute mon admiration au groupe qui a jusqu'à la toute dernière note a malgré tous tout donné. Il n’y aura malheureusement pas de rappel, seulement quelques rares le demandant. Le groupe prend néanmoins le temps de serrer quelques mains et prendre au passage les commentaires. Aucune animosité étant perceptible. Professionnels jusqu'à la fin. En m’en retournant je me demande encore si il était pertinent de faire jouer autant de groupes semblables sur la même affiche, ce qui peut être une explication pour ce qui est arrivé ce soir !


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 07:06:28 - The Red Chord (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau