Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2442
Nouvelles: 27667
Entrevues: 107

09:02:16- Soilwork / Darkane (Mtl)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: Le 15 février 2009 aux Foufounes Electriques de Montréal
Organisateur: B.C.I.
Photographe: Amaury Evra
Compte-rendu:Sébastien Melançon

Encore une fois les Foufounes Électrique me surprenne avec leur fuseau horaire. J’ai l’habitude d’arriver 15 à 20 minutes d’avance et les shows commencent habituellement 20 min en retard. Mais cette fois, j’arrive à peine 10 min après l’heure officielle du début de la soirée que voila déjà Warbringer en scène. En écoutant les conversations j’ai compris que Swallow The Sun avait commencé 15 minutes à l’avance sur l’horaire… donc je les ai manqués (personnellement, le peux que je connaisse de cette formation me plaît, alors je suis déçu de les avoir manqué, mais cette chronique de fera pas la revue de cette formation)


Warbringer est comprimé sur scène, deux drum en place n’aident évidement en rien. Pour ceux qui ne connaissent pas la formation, ça sonne un peu comme du Slayer en moins agressif, à mi-chemin entre le trash, le speed et le death. Il s’agissait de la deuxième fois que je les voyais et je dois dire que la formation est égale à elle-même. À mon avis, ils rejoignent leurs fans et on sent leur plaisir à être sur scène. Par contre, je dois avouer l’ensemble ne réussit pas à me renverser. Je trouve l’ensemble agréable et efficace, mais je ne sens pas opérer la magie que la musique permet, je reste terre-à-terre. Si l’on fait abstraction de l’occupation scénique rendue fixe par le manque d’espace, l’ensemble sonne bien et la soirée alterne entre leur pièce répertoire et des nouveautés (un nouvel album est annoncé pour mai) qui en rendent plus d’un satisfait. Ils ont souffert d’un problème de son vers la fin qui les a forcés à écourter la prestation. Pour les fans, ils seront de retour le 09/04/11 à Montréal.


Darkane prend place et cette fois le public est définitivement réveillé. Le pit est bien entretenue et le show est bien agencé. Nous avons droit à des pièces qui couvrent un large éventail de leur carrière comme Convicted, Innocence gone, Secondary effects, Leaving existence, Fading dimentions et distress. Je dois dire que malgré tout j’ai trouvé la batterie beaucoup trop dominante sur le son général. La formation est dotée d’excellent musicien, mais je n’ai pu apprécier totalement l’ensemble. Je ne les ai jamais vus sur une scène plus grande, mais ils ne semblaient pas souffrir du manque d’espace. Ils se sont promené un peu de gauche à droite et ont changé de place, mais dans l’ensemble il était plutôt fixe. La foule confirmerait que malgré tout, la ‘‘vibe’’ était là et que la prestation était réussit. Avant de me faire une idée finale de leur prestance scénique, j’aimerai les revoir sur une scène plus grande.


Voilà venu le groupe principal Soilwork. Bon, j’ai un parti pris, j’adore cette formation. Cette fois il n’y a pas que moi qui trouvais la scène trop petite. Bjorn ‘‘Speed’’ Strid, le chanteur, s’en est plaint une fois ou deux et est allé jusqu’a relancé un bodysuffer dans la foule. Malgré la petitesse ils ont tenté tant bien que mal d’arriver à bouger un peu, mais bon c’était malheureusement un peu fixe. J’aime l’attitude générale du combo et mi à part le fait que la voix aurait pu être un peu plus présente, musicalement je n’ai rien à redire. Les pièces étaient bien rendues et le lien avec le public était entretenu. Un des fans c’est malheureusement viré la cheville vers la fin du spectacle ce qui à crée un trou vide, mais tout de suite la formation à su reprendre les rênes et relancer la soirée. Le set liste est allé comme suit : Follow The Hollow, Like The Average Stalker, Exile, Needlefeast, Rejection Role, Black Star Deceiver, 20 More Miles, Song Of The Damned, Shadowchild, Sworn To A Great Divide, Distortion Sleep, The Chainheart Machine, Light The Torch, Stabbing The Drama. Avec comme rappel As We Speak, The Pittsburgh Syndrome (interprété avec la nuance de Montréal Syndrome) et Nerve. Il s’agissait aussi de l’anniversaire de Sylvain Coudret, l’un des guitaristes, et la formation l’a souligné en lui remettant un cadeau… une queux en chocolat. Le public est sorti satisfait de la salle. La dernière performance était définitivement la plus agréable de la soirée. Vivement un autre show.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 09:02:16- Soilwork / Darkane (Mtl) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau