Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2458
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

08:11:21 - Moonsorrow / Utlagr / Les Batards Du Nord (Mtl)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: Le 21 novembre 2008 au théâtre Plazza de Montréal
Organisateur: Apocalypse
Photographe: Amaury Evra
Compte-rendu: Karyn Bellamy-Dagneau

Le 21 novembre 2008, les Bâtards du Nord, Utlagr et Moonsorrow s'arrêtaient à Montréal dans le cadre de leur tournée québécoise. La soirée se passait au Plaza sur Saint-Hubert, et, malgré le froid annonciateur de l'hiver qui s'installe définitivement sur cette partie du monde, beaucoup se sont déplacés pour cette rencontre avec l'Histoire – pas que la soirée ait été historique, mais…

L'entrée dans le bâtiment s'est faite assez tardivement, je ne sais pas si c'était prévu ainsi, mais j'ai l'impression que le spectacle a commencé en retard. Au moment où les Bâtards du Nord montaient sur scène, la salle contenait déjà presque la totalité des spectateurs pour la soirée, soit 300 personnes environ, si ce n'était pas 350 ou 400 au moment fort de Moonsorrow. Je n'avais jamais vu cette première formation, mais j'en avais entendu beaucoup sur leur compte et j'étais bien contente de finalement voir, entendre par moi-même. Les Bâtards du Nord sont une horde de sept guerriers et guerrières issus de Bicolline, portant peaux de bêtes et armures, et brandissant flûte traversière et irlandaise, violon, basse, guitare médiévale, guimbarde et plusieurs tambours sculptés dont un absolument magnifique monté sur un tréteau de bois aux motifs d'inspiration celte ou norroise. En plus de la forte impression que les membres du groupe provoquent, ils arrivent sur scène avec une garde rapprochée en bouclier et en armes! Côté présentation, c'est impeccable : ils savent comment attirer l'attention, et la garder par la suite avec leurs chansons à boire et à danser. Ce n'est pas du métal, c'est ce qu'on entendrait certainement dans une auberge de croisée des chemins au Moyen-Âge ou dans un monde de donjons et dragons. Pour les assoiffés de musique plus agressive, je suis convaincue qu'ils ont tout de même trouvé leur compte avec ce premier groupe, ne serait-ce que pour un sourire, autrement, il y avait beaucoup d'hybrides de gigues et de pit.

Utlagr, ce groupe de Québec, suit au plaisir de nombre de fans. Éric, qui assure traditionnellement la position de chanteur et de guitariste, est remplacé pour la tournée par Thorleïf, le batteur d'Angstorm (un autre groupe de la capitale), parce qu'il est envoyé en mission en Afghanistan, étant dans l'armée. Pour ce groupe aussi, j'avais entendu parler beaucoup sans avoir fait l'expérience de leur premier album « 1066 — blood and iron in hastings ». Mais c'est chose faite à présent : le quintette nous a régalés de musique agressive à souhait en jouant l'intégralité de leur album. La qualité du son était assez bonne, et le jeu des lumières était absolument génial : suis-je la seule à avoir ressenti la symbiose de chaque instrument, de l'éclairage, de la réponse de la foule vers la fin de leur morceau « Le clan des loups »? Si c'est le cas, j'en suis navrée… Le seul bémol que je trouve à leur représentation, qui est imputable aussi aux Bâtards, mais qui s'explique aisément pour eux, est le manque de mobilité des musiciens et du chanteur. L'interaction avec la foule aurait pu être plus grande dans l'atmosphère déjà assez intime de l'événement. Leur performance leur a tout de même fait quelques nouveaux fans, j'en suis convaincue. Utlagr est un groupe à surveiller.

Finalement, les Finlandais qu'on attendait depuis un bon moment déjà montent sur scène sur la musique de Turlimyrsky, la chanson titre de leur dernier EP. Cette pièce de 30 minutes a été exécutée en sa presque totalité en étant divisée en deux parties. D'ailleurs, quelques autres morceaux doivent recevoir ce traitement afin d'en retirer le maximum pour une prestation de scène. Immédiatement, leur joie d'être de retour à Montréal pour la troisième fois nous est communiquée. Les deux guitaristes et le bassiste et chanteur bougent beaucoup, sourient à pleine dent, encouragent la foule et déverse leur énergie qui leur est retransmise dans la réponse de la salle. Le balcon du Plaza est presque vide, alors qu'une mer de 300 à 400 fans « headbang » au plancher : imaginez les presque 20 rangées de personnes qui s'empilent de la scène au fond de la salle qui fouette l'air de leurs cheveux tous en même temps; c'est la première fois que je voyais un tel unisson! Les cousins Sorvalli s'adressaient à la foule en anglais, mais ne manquaient pas de dire quelques mots de français. Ça m'amusera toujours de voir un groupe étranger lancer un « tabarnak » après une pièce bien exécutée à laquelle la foule répond avec force. Ils ont joué au moins une pièce de chaque album, à exception près de Hävitetty. Je suis déçue de ne pas avoir entendu l'une ou l'autre de ses deux pièces, mais en même temps fort satisfaite du contraire : ses morceaux sont par trop particuliers et parfaits (à mon sens) qu'elles ne peuvent souffrir de raccourcissement, c'est tout ou rien, l'intégrale ou pas du tout! Ils ont quand même joué « Jotunheim », le plus long morceau de Verisäkeet, qu'ils ont abrégé de la longue introduction et de la fin dans la forêt. Honnêtement, ce seul morceau aurait fait ma soirée! Autant que je puisse me souvenir, leur récital comprenait encore « Kivenkantaja » bien sur, « Rauniolla » une autre incontournable, « Sankaritarina », « Tulkaapa Äijät! », « Kuin Ikuinen », « Aurinko Ja Kuu » et « Kylan Pääsä ». Mais comme il était prédictible, Ville ne pouvait pas annoncer toutes les pièces avec la reconnaissance immédiate de la foule : l'enthousiasme venait avec les premières notes reconnues. Encore, le son et l'éclairage étaient sans reproche aucun, ce n'est pas étonnant puisque dans cette salle il y a fréquemment des enregistrements pour la télévision, la qualité de l'équipement est donc de mise. La soirée s'est terminée vers minuit, alors qu'environ un quart de la salle avait déjà quitté avant la fin. Il n'y a pas eu de rappel, je dirais que ce n'était pas nécessaire. Il était évident que les musiciens s'étaient dépensés pour cette représentation, à l'instar de la foule, et, véritablement, tout le monde était rassasié.

Espérons que nous n'aurons pas à attendre trop longtemps pour les revoir sur scène!


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 08:11:21 - Moonsorrow / Utlagr / Les Batards Du Nord (Mtl) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau