Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2456
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

08:11:08 - Trois-Rivières Metal Fest jour 2 / Voivod / Cryptopsy / Krisiun / Ghoulunatics / Profugus Mortis / Leng Tche / Talamyus (Trois-Rivières)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: Le 8 novembre 2008 à La Batisse Industrielle de Trois-Rivières
Organisateur: Trois-Rivières Metal
Photographe: Alexis B.C.
Compte-rendu: Guillaume Cyr

Après avoir festoyé toute la nuit au motel officiel du festival, le Miami, les fans les plus gonflés à bloc étaient de retour à la Bâtisse Industrielle pour encourager la brochette exceptionnelle de groupes de cette seconde journée.

Pour ouvrir les hostilités, le groupe aux influences viking et thrash Talamyus est venu nous interpréter les hymnes de ses deux albums ‘’As Long As It Flows’’ et ‘’In These Days of Violence’’. La musique des Montréalais est spéciale dans le sens qu’elle n’est jamais linéaire. Chacune des pièces sont aisément discernables et les nombreux changements de mélodies à l’intérieur de celles-ci se font sans faute de goût. Elle est de plus remplie de solos virevoltants, donc une musique très mélodique. Peut-être même un peu trop pour un spectacle de métal extrême. Par contre, ça permet au groupe de garder les pieds sur terre puisqu’il ne peut pas faire tout le temps la première partie de groupes semblables, comme Kalmah en avril dernier. La formation prépare présentement son troisième album et selon les dires du chanteur, ce sera un peu comme si Bathory avait été Finlandais. On a qu’à bien se tenir.

Visitez MySpace

Cassure totale avec le groupe précédent avec l’arrivée sur scène de la formation belge de grindcore Leng Tch’e qui signifie ‘’mort par 1000 coupures’’ en chinois. Probablement que plusieurs tympans ont subi cette torture tellement ce qui était offert était brutale et tranchant comme un rasoir. La réaction du public a été honorable sans plus. Probablement parce que le frontman avait de la difficulté à bien mettre la foule dans sa poche. Malgré le fait qu’il soit francophone, peu de mots pouvaient être compris.

La formation de folk métal Profugus Mortis nous a habitués ces trois dernières années à assurer la première partie de tout ce qui peut exister de groupes finlandais. C’était donc une belle occasion d’apprécier leur talent dans un environnement plus brutal et potentiellement moins réceptif. Ce fut loin d’être un obstacle pour le groupe qui comme à son habitude a facilement enflammé la foule. On peut affirmer sans se tromper que le party était ‘’pogné’’ autant sur scène que sur le parterre. Alors qu’après le départ de la violoniste, le nouveau guitariste s’acharnait à reproduire ses partitions. Avec l’arrivée constante de nouvelles compositions, le groupe a réussi à très bien incorporer la seconde guitare à leur style musical. De plus, le violon a été troqué par une plus grande place pour le clavier pour que le tout reste aussi folk que sur le premier album. Toutefois, il peut être difficile de qualifié le groupe de 100% folklorique, il est disons un groupe de death mélodique plus joyeux que la moyenne. Certains amateurs ont pu se procurer le mini-album Another Round. Toutefois, l’album n’est plus vendu actuellement et le groupe prépare quelque chose de plus gros. Plus de détails seront donnés à ce sujet prochainement.



Après avoir annoncé sa mort l’année passé et parcouru le Québec pour une tournée d’adieu, le groupe de deathcore Ghoulunatics effectuait un retour sur scène pour la ‘’véritable’’ dernière fois cette fois ci. Toutefois, quelques membres préparent pour 2009 un retour sur les planches sous un autre nom. Un projet qui devrait par contre être moins brutal en ce qui concerne le vocal. Mais bon, revenons au spectacle. Le groupe nous a offert une performance énergique transcendant l’expérience et remplie d’interactions humoristiques avec la foule. Ce qui permit à la formation de terminer en beauté sa carrière face à un public des plus réceptifs.

Vint ensuite un des plus grands noms de la scène death métal brésilienne en la formation Krisiun, une formation qui depuis 2 semaines parcours de long en large le Québec en compagnie de Talamyus. Ils ne sont que trois, mais déplacent de l’air comme s’ils étaient une tempête tropicale. C’est peut-être pas le groupe le plus technique et celui offrant le plus de diversité. Par contre, c’est ce qu’il se fait de plus efficace pour se brasser la tête jusqu’à en crever. Ils n’ont de plus cessé de remercier les fans présents de leur soutient pour l’underground, les appelant même parfois ses frères.


Critique du dernier album Southern Storm

Wow, quelle claque les amateurs ont pu recevoir au alentour de 22h30. Ça fait un an qu’on entend un peu partout que la formation Cryptopsy sont des traitres qui ont changé de style pour plaire aux Américains et qu’ils ne sont plus bons à rien. Qu’on aime ou pas le tournant pris sur The Unspoken King, nul ne peut rester insensible à toute cet énergie canalisé si efficacement en spectacle. En effet, dieux de la scène résume le mieux ce que sont les Montréalais de Cryptopsy. Spécialement le nouveau chanteur Matt McGachy qui a un registre de voix incroyable et qui réussirait à faire thrasher des tétraplégiques tellement il brasse la cage sur scène. L’ambiance fut électrisante du début à la fin et a culminée lors d’un gigantesque wall of death. Pour une deuxième soirée consécutive, l’avant dernier groupe a volé la vedette et la performance offerte par Cryptopsy ne me laisse pas d’autre choix que de conclure qu’il est l’arme de destruction massive québécoise la plus efficace.



Il y a deux genres de vieux groupes de thrash métal. Ceux qui depuis plus de vingt ans nous offre la même chose sans se renouveler et ceux qui évoluent, mais qui finissent tous par très mal vieillir. Au risque de choquer, j’ai bien peur que les légendes de Jonquière Voivod tombe dans la seconde catégorie. C’était de qualité, mais très mièvre comme spectacle. Les musiciens sont tous au sommet de leur art et la voix de Snake toujours aussi magistralement rugissante. Toutefois, la musique de Voivod n’est tout simplement pas assez accrocheuse à la première écoute pour gagner à leur cause un néophyte. En contre partie, je suis convaincue que les fans de la première heure ont assisté au spectacle de leur vie.

Ce n’était peut-être pas la fin de festival la plus intense, mais on ne pouvait sortir de la Bâtisse Industrielle qu’avec la certitude de l’immense pépinière à talent qu’est la scène québécoise. Que ce soit des vielles légendes, des ténors actuels ou des vedettes en devenir, il en a hors de tout doute pour tous les gouts et toutes les générations. Merci à Godass et à toute l'organisation du TRMF pour tout ce qu'ils font pour la scène au Québec. L'édition 2008 du festival fut, malgré l'écho de la bâtisse, un succès sur toute la ligne. C'est donc un rendez-vous pour l'année prochaine.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 08:11:08 - Trois-Rivières Metal Fest jour 2 / Voivod / Cryptopsy / Krisiun / Ghoulunatics / Profugus Mortis / Leng Tche / Talamyus (Trois-Rivières) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau