Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

08:11:07 - Trois-Rivières Metal Fest jour 1 / Dying Fetus / Obliveon / Martyr / Ion Dissonance / Archons / The Last Felony / Genocid (Trois-Rivières)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: Le 7 novembre 2008 à La Batisse Industrielle de Trois-Rivières
Organisateur: Trois-Rivières Metal
Photographe: Alexis B.C.
Compte-rendu: Guillaume Cyr

Pour beaucoup d'amateurs de métal extrême, le Trois-Rivières Métal Fest est en quelque sorte un pèlerinage que chacun doit entreprendre au moins une fois dans sa vie. Bien que la majorité viennent de la Mauricie, les fans des quatre coins du Québec se présentent généralement nombreux pour l'évènement. Année après année, l'organisation nous offre les plus grands noms de la scène extrême, mais également un échantillon des formations québécoises les plus prometteuses. Cette année pour la 8e édition c'est aussi l'occasion de voir sur scène des groupes sortis de leur tombeau pour remercier une dernière fois leurs fans qui les ont si bien soutenus ces 20 dernières années. En effet, l'édition 2008 du festival est probablement une des dernières chances de voir la légendaire formation Voivod ainsi que les groupes Obliveon et Ghoulunatics.



Pour la première journée de ce festival d'envergure international, le volet découverte nous présentait les groupes Genocid (Myspace) et The Last Felony (Myspace), les deux figurant sur la compilation distribuée gratuitement à 1000 exemplaires. Le premier est un groupe de metalcore de Shawinigan tandis que le second en est un de deathcore de Montréal qui est venu nous présenter son premier album Aeon of Suffering. Tous deux ont malheureusement ''bénéficié'' d'un son médiocre et d'un accueil du public plutôt froid. Toutefois, le professionnalisme était au rendez-vous et les oreilles des personnes présentes furent adéquatement réchauffées par leur musique énergique. Ce qui mit la table de belle façon pour mon premier coup de cœur de la soirée: Archons.

Effectivement, ce groupe de death mélodique originaire de l'Abitibi n'a pas fini de faire parler de lui. Grâce à une musique inspirée et passionnée de haut niveau technique, il leur serait difficile de rester longtemps sans plus grande reconnaissance. À l'heure actuelle, leur unique album intitulé ''The Consequences of Silence'' est selon moi la sortie québécoise de 2008 qui se démarque le plus. Principalement à cause de la qualité incroyable de la production que Yannick St-Amand a donné au tout et à l’originalité des compositions. De plus, le leader du groupe est également depuis plusieurs années dans le groupe Descend Into Nothingness et responsable du label Cryogenic Records. Donc, on est loin d’avoir affaire à des amateurs. Mais qu'en ont pensé les fans de Trois-Rivières ? Malgré un accueil qui fut loin d'arriver à la cheville de celui que reçoivent généralement les grands noms de la scène internationale, on peut dire mission accomplie pour le groupe qui a su faire lever la foule et la faire réagir aux bons moments. Les pièces interprétées furent toutes tirées de leur album sauf une qui paraitra sur le prochain prévu pour aussi tôt que 2009.

Visitez MySpace



Vint ensuite une des figures de proue du metalcore québécois, Ion Dissonance. Ce n'est jamais facile pour ce genre de formation de se faire apprécier à sa juste valeur dans un spectacle de death métal. Toutefois, de nombreux admirateurs se sont déplacés spécialement pour eux et en ont profité pour faire quelques mouvements de moshpit, ce qui en a fait rire plus d'un. Qu'on aime ou qu'on n’aime pas, il faudrait être de mauvaise foi pour nier qu'ils furent énormément justes et qu'ils nous ont offert un véritable déferlement de violence à l'état pure.

L'ambiance de champ de bataille a continué de plus belle avec l'arrivée sur scène de la formation Martyr. Loin d'être accessible à la première écoute dû à l'avalanche incroyable de notes offerte, le groupe est quand même un des plus talentueux, qui valent le plus la peine de voir en spectacle et qui représentent le mieux toute la richesse de la scène métal québécoise. La voix thrash de Daniel Mongrain fut en parfaite symbiose avec les riffs techniques et explosifs dont eux seuls ont le secret. Bref, si pour une raison quelconque, le spectacle aurait prit fin à ce moment, les fans présents en auraient eu pour leur argent.

Pour clore la soirée le plus brutalement possible, la formation américaine de death métal Dying Fetus est venu nous présenter un set de près d’une heure. Ils ont l’habitude de venir visiter le Québec ces dernières années et les fans du groupe ont appris ce que la formation était capable d’offrir. C’est violent, même très violent et une occasion parfaite de ce défouler. Toutefois, en dehors de ça, quelle est la véritable richesse de leur musique ? Dying Fetus est une autre formation venant des Etats-Unis qui veut faire comme toutes les autres en incorporant de trop nombreuses influences core. De plus, le vocal porcin ne s’agence pas très bien avec le reste et est probablement là que pour ajouter davantage de violence brute. Bref, ce fut une performance très professionnelle, mais qui ne marquera jamais l’histoire du festival. Une première journée de festival qui pour certain fut définitivement trop axée sur le core.

Alexis BC : ‘’Hey Gui, t’as oublié Obliveon’’ Non, c’est seulement que lorsque un groupe a plus d’ancienneté que la tête d’affiche et, qui plus est, botte littéralement le derrière de l’assistance, pour au final voler le spectacle, on est mieux de garder le meilleur pour la fin. Peu de personnes présentes avaient accumulé assez d’anniversaires pour avoir eu la chance de voir en spectacle, sauf peut-être lors de la réunion du 25e anniversaire du métal québécois, cette formation de thrash métal. Le groupe est loin d’avoir eu une carrière facile. Non seulement ils ont combattu à une époque ou le métal était considéré comme mort (les années 90), mais se sont fait également arnaquer par des compagnies de disques. Malgré ça, ils sont encore debout et plus motivés que jamais pour nous offrir leur thrash métal à tendance progressive unique en son genre. Aucune formation ressemble de près ou de loin à Obliveon et rares sont celles qui ont la capacité de marier aussi facilement la technique aux mélodies accrocheuses. Bref, l’assistance fut comblée face à cette musique intelligente portée par un chanteur, Bruno Bernier, au très grand charisme. Avec une telle performance, la première soirée du Trois-Rivières Métal Fest est sans aucun doute un succès et met la barre très haute pour la formation Voivod, tête d’affiche de la soirée de samedi.



Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 08:11:07 - Trois-Rivières Metal Fest jour 1 / Dying Fetus / Obliveon / Martyr / Ion Dissonance / Archons / The Last Felony / Genocid (Trois-Rivières) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau