Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2457
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

08:08:26 - Simple Plan (Mtl)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 26 août 2008 au Centre Bell de Montréal
Organisateur: GEG
Photographe: Patryk Pigeon
Compte-rendu: Sébastien Léonard

Pour ceux qui sont des habitués de mes chroniques, ils savent que je leur infuse un côté éditorialiste très marqué. C’est donc pourquoi la critique qui suit est sûrement celle que j’ai abordée avec le plus d’appréhension. Je crache le morceau d’entrée de jeux; je ne trouve vraiment aucun intérêt à la musique de Simple Plan. On peut si on veut m’accuser de ne plus être de mon temps, mais rare son les fans de rock et de métal de mon âge qui s’intéresse encore à tout ce qui ce fait dans le style aujourd’hui. Pour ceux qui pourraient dire que j’ai perdu mon enthousiasme de jeunesse, quand Dookie de Green Day est apparue sur les ondes, mon jeune âge ne m’a empêché de prédire qu’ils ouvriraient la porte au punk rock bonbon et sans substance. Et pour ce qui est de la supposée jalousie de voir un artiste de chez nous avoir un succès international, je suis encore à me demander pourquoi Grim Skunk et Anonymus n’en sont que rendu là. Mais au final, comment pondre un texte assassin devant un groupe de chez nous qui a réussi à se hisser dans le top cinq de la majorité des pays du monde et qui nous revient deux soirs au Centre Bell, dont celui de ce soir à guichet fermé et celui du 13 septembre qui devrait surement l’être sous peu. Pourtant, la popularité n’a jamais été pour moi un gage de qualité. Ai-je donc peur de décevoir tous les jeunes fans qui vont venir sur le site regarder les super photos que nous avons en ligne? Oui, sans aucun doute. Il faut avoir vu leur mine réjouie et si emballée de voir leurs idoles sur scène et les voir réagir au moindre mouvement à leur égard (sans compter les cries hyper strident en trame sonore). Le sujet est donc clos, je me suis emmerdé solide et eux ils ont tripé au max. Chacun en a eu pour son argent. Je me contenterai pour le reste de faire un compte-rendu de ce qui c’est passé ce soir le plus objectivement possible. Ce qui veut dire avec quelques remarques par ci et là, c’est quand même moi!

Si c’est sans compter les parents et amis du groupe, tous très identifiables avec leur passe V.I.P dans le cou, et les parents qui accompagnent leur progéniture, l’assistance est relativement très jeunes. Ils sont tout excités à l’arriver du groupe québécois. Comme s’il avait lu dans mes pensées au sujet des générations, ils ouvrent le show sur la pièce Generation sous des lumières mobiles qui illuminent plus qu’efficacement toute la scène. Le décor est quant à lui très dépouillé avec seulement une bannière à l’effigie du band et un tableau affichant des mots lumineux comme seul artifice. Le trio de chansons de départ est complété par Take My Hand et Shut Up où la majorité présente fait aller son bras droit de gauche à droite à la demande du bassiste David Desrosiers. Le chanteur et guitariste à ses heures Pierre Bouvier nous parle en français pratiquement toute la soirée, bien trop heureux d’être à domicile. Ça saute sur Jump, ça hurle sur le mega tube When I’m Gone et ça chante en chœur sur Addicted To You. Le tout ce déroule rondement avec la minutie d’une horloge. Pour avoir vu le set list, même l’impro où ils improvisent une toune en français, genre feu de camp, pour déclarer leur amour à Montréal, est prévue. La pièce Save You est dédiée à un membre de la famille d’un des musiciens du groupe qui a eu le cancer. Les fans ont droit à une partie d’un nouveau morceau simplement intitulé Party dans un medley qui comprend entre autres les reprises I Kiss The Girl (Katty Perry) et Low (Flo Rida). Pour le rappel Pierre vient chanter Crazy à la console au milieu du parterre au grand plaisir de beaucoup d’admiratrices présentes. Le moment le plus original est quand ils interprètent un titre que le public a choisi par messagerie texte. L’heureuse élue est God Must Hate You tirée de leur premier disque. Comme dessert final nous avons droit à I’m Just A Kid et Perfect. Une constations qui frappe pour un vieux routier comme moi, les cendres de Reset sont bien loin derrière et le punk à quitter Simple Plan il y à déjà belle lurette. Les fans purs et durs ont peut-être perdu, mais le groupe a clairement gagné le pari. Contrairement à la plupart de ceux qui m’entourent dans le métro, j’ai besoin des notes réconfortantes de Fade To Balck, tirée du groupe phare de ma préadolescence, pour repartir le sourire aux lèvres.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 08:08:26 - Simple Plan (Mtl) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau