Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2458
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

07:01:06 - Icewind / Heir of Destiny / Hollow Grief (Qc)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: 06 janvier 2007 au bar l'Agitée à Québec
Organisateur: Differenz Productions
Photographe: Andrew Gagné
Compte-rendu: Guillaume Cyr

Après 8 mois d'absence, le groupe de power metal de Boucherville Icewind était de retour dans la capitale nationale ce samedi 6 janvier. En raison du fiasco en première partie de Gamma Ray lors de leur spectacle précédent, ils se devaient à tout prix de produire une prestation sans reproche pour regagner la confiance des fans de Québec. Objectif plutôt difficile. Le spectacle devait se donner au défunt Arlequin, mais s'est donné finalement au bar l'Agitée au cœur du centre ville.

Pour l'occasion, Icewind ont amené le groupe Hollow Grief directement de St-Jérome pour faire la première partie. Ils m'avaient déjà impressionné lors d'un spectacle à Montréal, cette fois-ci ils m'ont totalement conquis. Les qualités de leur musique sont faciles à comprendre. Des riffs thrash extrêmement accrocheurs, mais jamais agressifs. Des solos de guitare de qualité influencés de la scène heavy mélodique des années 80. De plus, le chanteur bassiste a une bonne voix grave qui ressort très bien en spectacle. Le tout pourrait donc être qualifié de power metal dans le sens old school du terme (Iced Earth, Grave Digger). L'ensemble du groupe a une bonne présence sur scène, à l'exception d'un de leur guitariste qui est aussi immobile qu'une statue. Ils ont joué une ballade semi-acoustique merveilleusement belle qui est en quelque sorte un pot-pourri des meilleurs passages doux de Blind Guardian. Ça manque cruellement d'originalité, mais c'est terriblement efficace. De plus, au contraire des deux groupes suivants, la piètre qualité du matériel sonore ne les a pas trop affectés.

Est venu ensuite le groupe de power metal Heir of Destiny. Ce qui est bien avec ce groupe de Québec c'est qu'ils ne se prennent aucunement au sérieux. Les membres portent des t-shirts de black et de thrash sur scène et se moquent sans retenue du power metal. Ils propagent par leur musique des paroles optimistes d'espoir nous incitant à faire de nos rêves une réalité. Au contraire, des autres groupes de power metal, ils n'ont pas nommé une de leur pièce Carry On, mais Keep Trying. Faut oser quand même. Le meilleur moment de leur prestation fut la pièce " My Religion " que le groupe qualifie lui-même de carrément homosexuelle. C'est du happy-metal avec une intro au clavier joyeuse et un refrain catchy au possible pendant laquelle on ne peut que s'imaginer courir dans un champ de maïs accompagné de papillons multicolores. Le reste de leurs pièces est également de qualité, car toujours très mélodiques. Toutefois, la mauvaise qualité du son ne rendait pas justice au groupe. On n'entendait pas toujours le clavier et les membres semblaient se nuire sur scène. Il faudra donc attendre la sortie de l'album en février pour se faire une opinion plus juste du groupe.

Devant une vingtaine de personnes tout au plus, le groupe Icewind est embarqué sur scène sous les applaudissements d'une foule déjà acquise. Ils ont joué leur album en entier sans ordre particulier dans les pièces et deux classiques du power metal allemand : " Final Sacrifice " d'Avantasia et " I'm Alive " de Helloween. En faisant abstraction de la qualité sonore, le spectacle en tant que tel fut excellent. Les deux guitaristes s'échangeant d'excellents solos. De plus, avec le chanteur Gab, on est assuré qu'à chaque spectacle il va se donner à fond pour ses fans et que nous aurons droit à un voyage 20 ans en arrière grâce à son accoutrement. C'était aussi une occasion de voir ce que le nouveau bassiste Dryss Boulmedais (ancien du groupe français Lonewolf) pouvait faire. Une très bonne acquisition pour le groupe. Il bouge énormément sur scène et semblait beaucoup s'y amuser. Toutefois, le son venait gâcher un peu le tout. Il y avait trop de distorsion, alors la voix ne ressortait pas très bien. Ce n'est pas si grave puisque les fans présents connaissaient les pièces par cœur. De plus, le clavier était totalement inaudible. Une perte non négligeable dans leur musique. Il y a vraiment une dichotomie au niveau du son et de la foule entre les spectacles à Montréal et ceux à Québec. Ceux à Montréal ont un meilleur son et la foule y est beaucoup plus bruyante. Les spectacles à Montrèal sont donc de loin meilleurs rendant ainsi justice à l'excellence de l'album All is Dust. Icewind est un très grand groupe de power metal au Québec, il n'y a pas de doute, mais on est malheureusement forcé de conclure que le tiers de leurs fans à Québec font partie de MetalUniverse. Peut-être qu'il faudra attendre la sortie de leur second album et qu'ils deviennent très populaire dans la métropole avant de pourvoir espérer percer dans la capitale.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 07:01:06 - Icewind / Heir of Destiny / Hollow Grief (Qc) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau