Recherche MU :


The Black Keys
[Blues/Rock]
SKATERS
[Punk Rock]
Beck
[Rock / Indy]
Young The Giant
[Rock / Indy]
>>Voir liste
Spirit Adrift
Lamb of God
Ensiferum
Sirenia
>>Voir liste
Groupes: 1308
Critiques CD: 2458
Nouvelles: 27667
Entrevues: 112

06:10:15 - Pennywise (Qc)


Informations
Spectacle: 15 Octobre 2006 à l'Impérial de Québec
Organisateur: Get A Room
Photographe: Aucun
Compte-rendu: Marc Desgagné

Pennywise était de retour à Québec en compagnie de Circle Jerks, Ignite et de Brown Brigade le 15 octobre 2006 à l'Impérial de Québec. Une foule très nombreuse s'était accumulée pour souligner la présence de l'une des îcones du punk rock. Malgré tout, un seul mot demeure dans ma tête après cette soirée; attente. La compagnie Get A Room semble bien travailler pour tenter de garder la scène en vie, mais ce coup-ci, ils semblent avoir eu quelques problèmes. Au niveau du son et des arrangements live, il n'y a rien à dire, ils ont fait un excellent travail. Par contre, avant de pouvoir juger de ça, il faut pouvoir entrer, et c'est là que ça se gâte.

Nous sommes arrivés sur place vers 18h10. Les portes devaient ouvrir vers 18h30. Un petit retard, ça peut arriver, mais après près de 45 minutes sans bouger, nous commençons à nous poser des questions. Ceci, avant de remarquer qu'ils faisaient rentrer seulement une personne à la fois, environ 700-800 personnes un à un c'est long à entrer dans une salle. Autre chose absolument frustrante, ils ont décidé de faire rentrer seulement en premier ceux qui avaient déjà leur billet. Si vous êtes arrivé à 17h00, mais que vous n'avez pas votre billet, vous êtes bien loin de savoir à votre arrivé que vous êtes en voie de manquer près de 1h30 du spectacle. Bref, personne n'a passé au moins dans la rangée de fans dehors pour expliquer que seulement ceux qui avaient déjà acheté leur billet pourront rentrer. C'est quelque chose d'extrêmement frustrant, une entrée c'est une entrée, personne ne devrait mériter de se faire refuser l'accès pour cette raison. En plus, comme si ce n'était pas assez, il y avait seulement une personne à l'entrée, assit devant son Mac, pour prendre les billets, donner ceux achetés et remettre le coupon à déchirer. La billeterie était fermée. Autrement dit, il était seul pour tout gérer. Ce n'est pas tout, grâce à la décision de permettre à tout le monde de rentrer, sauf les 20 personnes qui ne l'avaient pas, nous sommes entrés dans la salle vers 20h30. Oui, les portes devaient ouvrir à 18h30 et une grande partie des personnes sont entrées vers 19h30-20h30 puisque la file n'avançait pas. Fait intéressant, même ceux qui avaient déjà payé leur billet sont entrés en retard, en raison de la lenteur, et plusieurs ont manqué également les deux premiers groupes, Ignite et Brown Brigade. Pendant que nous étions à l'extérieur en se faisant refuser l'accès et en se faisant dépasser par tout le monde, les deux groupes résonnaient bien dans les murs. Donc, je leur donne une note de répercussion de son sur le mur positive pour ce qui a été entendu de l'extérieur. En plusieurs années, je n'ai jamais vu un spectacle avec autant d'attente pour l'entrée, on parle de plusieurs centaines de spectacles de tous les styles et de tous les formats de salle. De plus, aucune fouille n'a eu lieu. C'était l'occasion idéale d'amener bouteille de vodka, grenades, fusils ou couteau quelconque. Nous avons vu quelqu'un à l'intérieur se faire enlever une caméra, une vraie, par un agent de sécurité de Pennywise. Il a réussit à rentrer à l'Impérial avec une caméra. Petit moment cocasse, ma rencontre avec un sans abris qui a voulu me faire un accolade et me jaser à quel point il est heureux de passer dans les files de spectacles pour parler au monde, en plus de spécifier qu'il est en vie. Il a tenté de me jouer dans les cheveux, mais j'ai reculé par "peur".

On parvient finalement à rentrer, de peine et de misère, pour assister à la dernière pièce du deuxième groupe. Nous avons payer plus de 22$ pour deux groupes, au lieu de quatre groupes comme les premiers ont pu assister. Je n'ose pas imaginer si ça aurait été un festival. Une fois à l'intérieur, on doit rapidement vivre une autre attente, puisqu'ils nous ont laissé rentrer à la fin set-list du groupe. Par miracle, on peut finalement voir un spectacle avec l'entrée en scène de Circle Jerks. Le groupe a été fondé en 1980 à Los Angeles par l'ancien chanteur de Black Flag, Keith Morris. Dans l'ensemble, ils ont donné une bonne prestation. À l'exception de Morris, le groupe semblait un peu statique. Évidemment, ils ont parlé beaucoup de politique, il a fait plusieurs longs passages narratifs pour parler aux fans, il avait beaucoup de choses à dire. Un punk/rock/core bien travaillé et avec de l'énergie, Circle Jerks avait un bon bassin d'amateurs sur place. Ils ont été en mesure de faire légèrement oublié l'entrée étrange.

Après une attente de 20 minutes, Pennywise débute leur prestation devant une foule hystérique. Ils ont jouer plusieurs grands succès comme "Fuck Authority", "Same Old Story", "My Own Country", "Pennywise", "Fight til U Die", "Something To Change", "My Own Way", "Perfect People", "Living For Today", "My God", "Broken", "Society", "Change My Mind", en plus de terminer avec le classique "Bro Hymn". Cette dernière est jouée à la fin de chaque spectacle pour rendre hommage au bassiste original de Pennywise, Jason Thirsk, qui est décédé subitement en 1996. À noter, le groupe termine avec cette chanson et ne fait pas de rappel. Il y avait une photo de Thirsk en image en fond de scène. Les fans s'en sont donnés dans un très grand élan de défoulement en étant totalement survoltés. Leur prestation était tout simplement superbe et digne de leur réputation. La foule chantait, sautait en "body surfing", se poussait et criait de toute leur force. Il s'agit de l'un des spectacles avec l'une des foules les plus énergiques que j'ai pu voir, ce n'était réellement pas comparable à Bad Religion qui a été présent le mois dernier. Le son et l'éclairage était vraiment excellent.

Dans l'ensemble, j'étais, et je suis toujours, très frustré de tous les problèmes que nous avons fait face à l'entrée. En fait, même à la sortie, le tout nous a pris au moins 45 minutes pour le vestiaire. Il y a deux vestiaires, mais seulement un était ouvert. Je souhaite vraiment que Get A Room règle ces problèmes pour le prochain spectacle, ça n'avait rien de très convainquant en ce 15 octobre. C'est l'entrée la plus étrange que j'ai pu voir à un spectacle depuis très longtemps. Nous avons manqué Ignite et Brown Brigade, mais Circle Jerks et Pennywise ont donné une excellente performance. Les fans de Pennywise qui n'ont pas pu être présents vont s'en vouloir longtemps. Je suis confiant que Get A Room vont se reprendre, dont pour Hatebreed. Après tout, des problèmes peuvent survenir quand on s'y attends le moins.


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 06:10:15 - Pennywise (Qc) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau