Recherche MU :
Groupes: 1308
Critiques CD: 2476
Nouvelles: 27667
Entrevues: 117

20:03:01 - Royal Tusk / Brkn Love / Sights and Sounds / The Basement (Qc)

Photos du spectacle

Compte-rendu du spectacle
Spectacle: Le 1er Mars 2020 à l'Anti Bar & Spectacles de Québec
Organisateur: District 7 Production
Compte-rendu: Julie Voyer
Photographe: Julie Voyer

Royal Tusk, BRKN Love, Sights & Sounds, The Basement - 1er mars à L’Anti

En ce premier dimanche de mars, les planètes étaient alignées pour les quatre bons groupes canadiens qui se sont produits sur la scène de L’Anti pour la dernière date de la tournée « Thunder on the Tundra ». Pour moi, le choix était facile en ce soir de shows en simultané dans deux salles, deux shows intéressants qui devaient attirer beaucoup de monde.

La soirée commence très bien avec The Basement, groupe de Québec qui nous offre un rock alternatif un peu fuzzé. Les gars ont déjà leur fan club enthousiaste et ils sont très à l’aise sur scène, comme s’ils faisaient ça depuis vingt ans. L’ambiance est très relax, informelle, comme si le groupe jouait dans notre sous-sol (évidemment). À l’inverse de Philippe (voix, guitare) qui a la plupart du temps les yeux fermés, Jérémy (guitare) ne se gêne pas pour montrer qu’il aime vraiment être sur scène. La formation est complétée par Nicolas à la batterie et Raphaël à la basse, qui s’appliquent à jouer avec sérieux. Malgré une prestation écourtée et devant un public peu nombreux, The Basement est un ces groupes qui s’ajoute à ma liste de ceux à revoir.

On change drastiquement d’ambiance lorsque les spots sont éteints pour Sights & Sounds, l’autre projet d’Andrew Neufeld, chanteur de Comeback Kid, avec son frère Joel à la batterie. Dans cette formation, Andrew y joue en plus de la guitare, pour nous présenter des compositions rock alternatif à tendance plus électro, avec claviers, qui me surprennent agréablement. Plusieurs titres de leur deuxième album No Virtue, sorti en octobre, sont interprétés avec beaucoup de feeling et d’intensité (à en juger par les litres de sueur perdus par Andrew), « Sorrows » et « Resurface » étant celles qui ressortent du lot. Pour ma part, j’ai trouvé que l’interprétation sur scène était vraiment une coche au-dessus de ce qu’on peut entendre sur l’album. Est-ce toujours le cas? Ce sera à vérifier une prochaine fois!

BRKN Love, projet de Justin Benlolo, est une formation de Toronto dans la même veine alternative. Dès le début, on sait qu’on aura droit, une troisième fois, à une prestation solide et authentique, sans chichi. « What you see is what you get », et j’aime bien ce que je vois – et ce que j’entends, bien sûr. Et, encore une fois, c’est la première pièce qui donne le ton. La camaraderie entre les musiciens des autres groupes est évidente : ils sont parmi les fans, plus nombreux, et s’interpellent amicalement. D’ailleurs, plus tard, le chanteur de Royal Tusk dira de Justin qu’il est un « rock’n’roll Tarzan ». BRKN Love se permet une version de « War Pigs », interprétée plutôt justement par le bassiste, avant de clore la prestation avec « Shot Down ».

C’est la deuxième fois que je vois Royal Tusk, au même endroit, et je peux mieux apprécier leur hard rock canadien qui fait penser à Tom Cochrane, mais en plus sérieux et en beaucoup plus lourd. Le groupe est ici pour y défendre son album « Tusk II », sorti il y a un an et demi, notamment en interprétant les titres « Control » et « Stowaway ». Le quatuor est en plein contrôle de ses moyens, tout souriant, et nous offre une prestation à la hauteur de ses presque dix ans d’existence. Daniel Carriere (voix et guitare) s’occupe de présenter les pièces et de raconter quelques anecdotes. Sandy MacKinnon (basse) est celui qui motive le public en français et, ma foi, il se débrouille bien! Le groupe se permet aussi une pièce de Nirvana, que Sandy présente en blague comme étant une de leurs compos. Quelque chose me dit que certaines personnes y ont cru... (!) Enfin, c’est pendant « Aftermath », premier extrait de l’album, que le public se laisse aller complètement et se lance dans un moshpit libérateur.

Conclusion : Un peu trop souvent, un alignement de quatre groupes c’est beaucoup, mais dans ce cas-ci c’était parfait, tant pour la sélection que la durée. Je donne un gros 4 sur 4 à cette soirée de quatuors.

Setlist The Basement
Cocaine
City Lights
Set it on Fire
Sudden
Fears
Cigarettes

Setlist Sights & Sounds
Storm
No Virtue
Sorrows
Shudder
Resurface
Within my Reach
Serpentine

Setlist Royal Tusk
Freedom
First Time
Curse the weather
Fever
Control
Reflection
Above ground
So long the build up
Bloom (Nirvana cover)
Stowaway
Die Knowing
Aftermath


Résultats: 0 image(s) sur un total de 0 page(s). Affiche: image 0 sur 0.




Images par page: 

 

RSS Feed: 20:03:01 - Royal Tusk / Brkn Love / Sights and Sounds / The Basement (Qc) (Nouvelles images)

Recherche d'images
Recherche avancée
- Top images
- Nouvelles images
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription

Nos partenaires
Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité | FAQ © MetalUniverse.net. Enr. (2001-2017) Tous droits réservés.
>>> Si vous êtes une compagnie ou un groupe, rock / metal / autres, vous pouvez nous envoyer un courriel, pour promotion, critiques d'albums ou publicité : marc[@}metaluniverse.net
>>> If you are a label or a band, rock / metal / others, you can email us for promotion, cd reviews or advertising: marc[@}metaluniverse.net
Conception graphique : Marc Desgagné - Programmation : Andrew Gagné - Samuel Falardeau